L'assureur niortais Macif a fait état mardi d'une hausse de 66% de son bénéfice net en 2021, à 148,5 millions d'euros, revenant à son niveau pré-Covid.

En 2019, la société avait dégagé un bénéfice net de 144 millions d'euros tandis que l'exercice 2020, avec 97 millions d'euros, avait été pénalisé par des « dispositifs de solidarité à destination des publics les plus vulnérables et les plus touchés par la crise » sanitaire. C'est un « très bon exercice dans un contexte très particulier », a réagi auprès de l'AFP Jean-Philippe Dogneton, directeur général de l'assureur, précisant que les différentes vagues de Covid-19 avaient nécessité « beaucoup d'agilité » en 2021.

Le chiffre d'affaires a presque atteint 6 milliards d'euros l'an passé, en hausse de 6,8% par rapport à 2020, à périmètre identique. L'entité Apivia Macif Mutuelle (AMM) ne fait plus à proprement partie de Macif, contrairement à l'exercice précédent, où le chiffre d'affaires total avait atteint 6,65 milliards d'euros.

En avance sur les objectifs

Depuis début 2021, Macif s'est rapproché d'Aésio pour former le groupe Aéma, ce qui a conduit à un redécoupage des différentes activités. Ce nouveau groupe, qui a révélé lundi un bénéfice net de 104 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 11 milliards, a acquis l'année dernière Aviva France, renommé depuis en Abeille Assurances.

Jean-Philippe Dogneton s'est par ailleurs félicité d'être en avance sur la majorité des objectifs du plan stratégique que Macif s'est donné à horizon 2023, notamment en matière de chiffre d'affaires et de nombre de sociétaires.

Assurance auto : économisez jusqu'à 340 € grâce à notre comparateur en ligne

Dans le détail, l'activité dommage a réalisé un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros, l'activité finance épargne de 2,4 milliards et la santé prévoyance de 25 millions.