Un véhicule hybride ou électrique n'échappe pas à l'obligation de passage régulier au contrôle technique en France. En raison des points de contrôle supplémentaires sur ces voitures, les centres appliquent une majoration de plus de 8% par rapport au contrôle d'un véhicule thermique.

L'avenir de l'automobile est électrique. Mais ces nouveaux véhicules, qu'ils soient 100% électriques ou hybrides, ne sont pas exempts de l'obligation de contrôle technique, qui est d'ailleurs plus poussé que pour une voiture thermique. Onze points de vérification supplémentaires sont compris dans la procédure, rapporte Le Figaro.

Ces points en plus entraînent une hausse du prix du contrôle technique. Le garagiste doit en effet vérifier la batterie, le coffre à batterie, les orifices d'aération de ce coffre, les câblages et connecteurs haute tension et bien d'autres. Huit de ces points de vérification sont cruciaux, car susceptibles d'entraîner une contre-visite (sous deux mois) si une anomalie est constatée.

Un surcoût et une hausse des prix

Ainsi, si le tarif moyen d'un contrôle technique est de 78,52 euros en France, on note un prix supérieur de 8,4% en moyenne s'il s'agit d'un véhicule électrique ou hybride, selon Simplauto. Le tarif moyen d'un contrôle technique pour une voiture hybride est ainsi de 84,10 euros, et de 85,10 euros pour une voiture 100% électrique.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Les centres de contrôles appliquent ce surcoût en raison des points de contrôle supplémentaires qui nécessitent davantage de temps. Le surcoût concerne aussi les véhicules GPL (93,24 euros en moyenne). Le secteur du contrôle technique a de plus connu une hausse des prix ces dernières années. Si le tarif était de 65 euros en moyenne en 2013, il a depuis augmenté de 20,8%.