À l'occasion de la semaine de l'éducation financière, qui se déroule du 21 au 27 mars 2022, la Fédération Bancaire Française publie les résultats de son baromètre mené avec Harris Interactive sur l'éducation financière et budgétaire des enfants de 8 à 14 ans. Selon cette étude, l'argent de poche des jeunes sert de plus en plus à financer des achats digitaux.

Parlez vous argent avec votre enfant ? Une chose est sûre, le sujet les intéresse : selon une étude publiée par la Fédération Bancaire Française (FBF) à l'occasion de la semaine de l'éducation financière (21-27 mars), 94% des 8-14 ans interrogés déclarent parler d'argent avec leurs parents, 79% avec leurs amis, 72% avec leurs grands-parents et 70% à l'école.

Mais alors, comment est dépensé l'argent de poche de nos enfants ? Si le premier achat intervient en moyenne à 9 ans, le prix est une question importante pour les jeunes, puisque 78% d'entre eux assurent pouvoir attendre les soldes pour payer moins cher. 73% font également des comparatifs pour trouver le points de vente le plus intéressant. D'après les sondés, un objet « pas cher » coûte en moyenne 11 euros, contre 83 pour quelque chose de cher.

Des achats qui passent souvent par internet

Dans leur quête du juste prix, les jeunes n'hésitent pas à se tourner vers de la seconde main : 68% sont prêts à acheter un produit d'occasion pour économiser de l'argent et plus d'un tiers indique utiliser des sites de revente d'occasion. « Ainsi, qu'il s'agisse d'achat d'occasion ou de revente, les Français semblent se familiariser relativement tôt avec les pratiques d'économie circulaire, facilitées par la digitalisation des transactions d'une manière générale », note l'étude.

Car sans surprise, internet joue un rôle important dans les achats de nos enfants. Alors que le premier achat en ligne se fait environ à 10 ans et demi, 57% des 8-14 ans disent avoir déjà acheté sur internet, une proportion nettement plus élevée que l'an dernier (+6 points). La publicité en ligne n'est pas étrangère à ce phénomène, puisque 63% jugent que les publicités en ligne les touchent davantage que les publicités traditionnelles.

Jusqu'à 150 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Ces jeunes, plutôt cigale ou fourmi ? La question divise, puisque 52% privilégient l'épargne, tandis que 44% préfèrent le dépenser et 4% le partager avec d'autres. Et puisque l'épargne ne les laisse pas indifférent, une partie des sondés est la recherche d'informations sur le fonctionnement du crédit (57%), d'un livret d'épargne (54%) ou encore d'un compte bancaire (50%).

« Les résultats de l'étude témoignent de l'importance de l'éducation financière et budgétaire des enfants pour faire des choix financiers responsables », estime ainsi Maya Atig, directrice générale de la FBF.

Livrets Enfants : les livrets d'épargne réservés aux enfants