Vous travaillez dans le secteur privé et vous voulez savoir où vous vous situez sur l’échelle des salaires et du niveau de vie ? Un outil mis en ligne par l’Observatoire des inégalités permet d’obtenir une réponse immédiate à cette question.

1 871 euros pour le salaire mensuel net médian (celui qui sépare les salariés du privé en 2 groupes égaux) ; 2 369 euros pour le salaire moyen : en décembre dernier, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a mis à jour ses chiffres sur les salaires dans le secteur privé, sur la base des données adressées par les entreprises à l’administration pour l’année 2018.

C’est en s’appuyant sur ces statistiques que l’Observatoire des Inégalités a construit un nouvel outil, d’ores et déjà disponible sur son site internet. Objectif : découvrir la part des salariés du privé gagnant moins que vous. Ce faisant, se faire une idée de la réalité des rémunérations en France aujourd’hui. « Les salariés les mieux payés ne se rendent pas toujours bien compte du niveau de rémunération de ceux qui sont en bas de l’échelle, souvent sous leurs ordres », explique ainsi l’Observatoire pour justifier son initiative.

Quelques repères

En 2018, un quart (26% précisément) des salariés du privé gagnaient moins de 1 500 euros par mois, nets de charges, mais avant impôts. À 2 000 euros par mois, vous faites déjà partie des 44% de salariés les mieux payés. À 3 000 euros, seuls 18% des travailleurs du secteur privé gagnent plus que vous. À 4 000 euros, ils ne sont plus que 9%.

Pauvre à partir de 792 euros par mois, riche au-dessus de 3 168 euros

Sur la même base, mais en retenant cette fois le revenu disponible (après impôts et versement des prestations sociales), l’Observatoire des inégalités, organisme indépendant dédié à l’information sur les inégalités en France et dans le monde, fixe des seuils d’entrée dans la pauvreté et la richesse : le premier correspond à la moitié du revenu disponible médian et le seuil de richesse, au double.

Selon ces critères, une personne est pauvre en France si son revenu disponible est inférieur à 792 euros par mois. Ce chiffre passe à 1 076 euros pour une famille mono-parentale, à 1 570 euros pour un couple sans enfant, à 1 907 euros pour un couple avec un enfant et à 2 098 euros pour un couple avec deux enfants.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

À l’autre bout du spectre, l’entrée dans la richesse débute à 3 168 euros mensuels pour une personne seule, à 4 305 euros pour une famille mono-parentale, à 6 282 euros pour un couple sans enfant, à 7 627 euros pour un couple avec un enfant et à 8 392 euros pour un couple avec deux enfants.