Plan du site Rechercher

Assurance : pourquoi autant de clients sont prêts à partager leurs données personnelles

Dossiers d'assurance
© Olivier Le Moal - Fotolia.com

Plus de 7 Français sur 10 partageraient volontiers leurs données personnelles avec leur assureur. Mais pour cela, ils veulent en tirer des avantages concrets.

C’est un résultat qui a de quoi surprendre, a priori. Très attachés, sur le principe, à la protection de leurs données personnelles, les particuliers sont prêts à en partager davantage avec leur assureur, révèle une enquête (1) publiée mardi par le cabinet de conseil Deloitte. Il faut dire que 78% des Français disent faire confiance à leur assureur principal.

Résultat, si cela permet de réduire le montant des cotisations en fonction de leurs habitudes de vie, 75% des assurés ne sont pas contre l’idée de divulguer plus d’informations concernant leur situation familiale, professionnelle ou bien leurs habitudes de vie via des objets connectés… Un niveau d’acceptation similaire (74%) s'il s'agit d'obtenir un contrat d’assurance personnalisé et évolutif en fonction des besoins ou bien encore de profiter d’offres promotionnelles ponctuelles sur les produits d’assurance (71%).

Les nouveaux acteurs n'ont pas la cote

Des pourcentages très élevés qui peuvent donner le sourire aux acteurs qui tentent de développer, sans grand succès pour l’instant, des assurances auto au kilomètre, dites « pay as you drive » ou basées sur le comportement du conducteur, baptisées « pay how you drive ». Et ce, malgré la promesse de rabais substantielles sur le coût de la prime d’assurance.

Mais les personnes interrogées ne sont pas décidées à partager leurs données avec n’importe qui. « Les Français ont davantage confiance dans les assureurs traditionnels que dans les nouveaux acteurs pour souscrire ces nouveaux produits et services, explique Deloitte. Pour eux, les nouveaux acteurs (startups, grande distribution, géants du web…) doivent notamment faire leurs preuves dans le domaine de la gestion des données personnelles ». Ainsi, 71% des sondés craignent qu'elles soient utilisées à d'autres fins que celles de leur assurance et qu’en plus, ils n’en soient pas informés.

Lire aussi : 4 trucs pour faire de grosses économies sur votre assurance auto

(1) Enquête réalisée par Harris Interactive à partir d’un échantillon de 3 000 assurés représentatifs de la population française de 25 ans et plus, entre le 22 février et le 11 mars 2019.

Partager cet article :

© MoneyVox / MB / Octobre 2019

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox