Ce mardi, c’est la date limite pour déclarer ses revenus en ligne pour les départements 20 à 49. Les contribuables résidant dans les 50 et plus ou à l’étranger ont jusqu’au 9 juin. Plus de 10 millions de Français ont déjà déclaré en ligne selon le compteur officiel : il risque encore de grimper puisque plus d’un Français sur trois attend le dernier moment.

Toujours encline à promouvoir la déclaration en ligne, l’administration fiscale a cette année doté le site impots.gouv.fr d’un compteur qui permet de suivre, jour après jour, le nombre de personnes à avoir déclaré leurs revenus sur internet. Une consultation régulière de ce compteur permet de constater que les contribuables choisissant ce mode de déclaration s’exécutent plutôt tardivement.

  • Lundi 11 mai 2015, soit près d’un mois après le lancement de la campagne 2015 (le 15 avril) : moins de 4 millions de Français avaient déclaré en ligne selon ce compteur.
  • Dimanche 17 mai, deux jours avant l’échéance de la déclaration papier (19 mai) : 5,5 millions de foyers fiscaux s’étaient acquittés de leur tâche.
  • Vendredi 22 mai : 7 millions.
  • Lundi 25 mai, veille de l’échéance pour les télédéclarants des départements 1 à 19 : 8,2 millions.
  • Jeudi 28 mai : 9,2 millions.
  • Lundi 1er juin (dernière mise à jour du compteur) : 10,8 millions.

2% des Français déclarent le jour de la date butoir

Si ce relevé n’a pas permis de constater un réel pic de déclarations en ligne aux dates échéances, il confirme les conclusions d’un sondage paru le 13 mai dernier : une large partie de contribuables ne se presse pas pour honorer ses obligations déclaratives. Selon l’enquête OpinionWay-ComprendreChoisir (1), 39% des Français attendent les derniers jours pour remplir leur déclaration de revenus : « 2% s’y consacrent le jour même de la date limite, 7% les trois derniers jours, et 30% quelques jours avant l’envoi », selon le communiqué de presse. Le sondage en question ne faisait pas la différence entre déclarations papier et en ligne.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

En 2014, 13 millions d’usagers ont opté pour la procédure web, soit 36% des foyers fiscaux. En prenant en compte l’ensemble des déclarations en ligne (initiales et rectificatives), Bercy en a recensé 15 millions en 2014, contre moins de 13 millions en 2012 et moins de 10 millions en 2009.

(1) Sondage réalisé par internet, les 6 et 7 mai, selon la méthode des quotas auprès de 1.001 individus majeurs représentatifs de la population française.