Le système de retraite a dégagé un excédent de 900 millions d'euros en 2021, pour la première fois depuis la crise de 2008, et devrait encore afficher un surplus de 3,2 milliards cette année, selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR) dont l'AFP a obtenu copie lundi.

Revenu dans le vert grâce à « la forte reprise de la croissance » l'an dernier, le solde global des régimes de retraite français devrait toutefois « se dégrader sensiblement » dès 2023, et son retour à l'équilibre reste toujours projeté « vers le milieu des années 2030 » dans le meilleur des scénarios.

Le système reste « structurellement en déficit », affirme dans un entretien au Point le ministre du Travail, Olivier Dussopt, annonçant qu'il aura « un échange avec les partenaires sociaux le 19 septembre sur la base (de ce) rapport ».

« Le système de retraite serait déficitaire en moyenne sur les 25 prochaines années »

Chacun y trouvera des arguments : le COR prédit ainsi que « le système de retraite serait déficitaire en moyenne sur les 25 prochaines années », tout en soulignant ses travaux « ne valident pas le bien-fondé des discours qui mettent en avant l'idée d'une dynamique non contrôlée des dépenses de retraite ».

Ce rapport annuel est en outre « marqué par de nouvelles hypothèses (...) plus défavorables sur le long terme ». Le COR a notamment revu à la baisse son principal indicateur économique : les « gains de productivité » du travail sont désormais compris dans une fourchette de 0,7% à 1,6% par an, contre 1% à 1,8% précédemment. Ce qui explique en partie le maintien d'un « besoin de financement » à « l'horizon 2070 » dans quatre des huit scénarios envisagés.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 8 offres comparées

Un pessimisme qui vaut aussi pour le taux de chômage : alors que le gouvernement table sur « une baisse à 5% en 2027 », le COR envisage toujours une « cible » de 7% à long terme. Même en le ramenant à 4,5%, « le déficit serait moindre » mais ne disparaitrait pas.