Des milliers de retraités vont pouvoir bénéficier de l'indemnité inflation de 100 euros prévue par le gouvernement alors qu'il n'était jusqu'ici pas éligible. Le versement de l'indemnité sera assuré en février 2022.

Suite aux annonces de Jean Castex, les retraités apparaissaient pénalisés dans le calcul du versement de la prime inflation de 100 euros. En effet, leur plafond avait été fixé à 1 943 euros contre 2 000 euros net pour les autres Français concernés. Dans un premier temps, l'exécutif s'était basé sur ceux qui se voient appliquer un taux de CSG réduit sur leurs pensions de 3,8% jusqu'à 6,6%. Pour être assujetti à ce taux, il faut disposer d'un revenu fiscal de référence qui ne dépasse pas 23 147 euros. Soit un revenu de 1 943 euros net par mois, calculé sur la base des revenus du foyer.

Injustice corrigée

Cette injustice a été corrigée pour le plus grand bonheur de plusieurs milliers de retraités, notamment des couples dont on ne séparait pas les revenus de manière individuelle, selon la CFDT Retraite citée par Le Parisien : « Si Bercy et Matignon avaient contacté le ministère des Solidarités, ils auraient su tout de suite qu'il existait le répertoire EIRR (échanges inter régimes de retraite), où chaque caisse de retraite inscrit les pensions versées et qui permet de connaître ce que touche chaque retraité. Nous l'avons utilisé en 2014 pour verser la prime Valls de 40 euros. »

Prime inflation : ce qu'il faut savoir pour toucher les 100 euros

« L'indemnité inflation sera versée aux bénéficiaires du minimum vieillesse ou d'une pension de retraite inférieure à 2 000 euros net par mois résidant en France, et qui n'étaient pas en activité au mois d'octobre », explique le gouvernement. Et désormais, « l'appréciation des ressources se fera sur la base du montant des pensions de retraite de base et complémentaire (par exemple l'AGIRC-ARRCO). Les retraités exerçant une activité en cumul emploi-retraite percevront l'indemnité dans le cadre de leur activité ».

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Le versement de l'indemnité sera assuré en février 2022 par la caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) aux retraités percevant au moins une pension du régime général. Au final, 3 retraités sur 4 vont pouvoir bénéficier de l'indemnité inflation, soit 12 millions de particuliers.