psa
Plan du site Rechercher

Réforme des retraites : un premier « simulateur de parcours » en ligne

Un homme fatigué et inquiet devant son ordinateur
© FS Stock - stock.adobe.com

Le gouvernement a mis en ligne un premier « simulateur de parcours type », permettant de comprendre les effets du régime universel de retraite sur quelques profils type. Un outil appelé à s’enrichir progressivement.

On en sait désormais plus sur le « système universel de retraite », voulu par le gouvernement et contesté dans la rue par les syndicats. Dévoilés vendredi dernier, les textes des projets de lois ordinaires et organiques sont désormais disponibles sur le site web de l’Assemblée nationale. Dans la foulée, l’exécutif a mis en ligne, sur le site dédié à la réforme, un « simulateur de parcours type », destiné à aider le grand public à mesurer les effets de la mise en place du nouveau système sur les futures pensions.

L’ampleur de ce « simulateur » est toutefois limitée. Dans l’immédiat, seule une poignée de profils, présentés sous forme de fiches, y sont présentés. 18 concernent les fonctionnaires (de l’attaché de catégorie A à l’ouvrier de catégorie C), 2 les enseignants (professeurs certifiés et des écoles), 5 les salariés du privé et 19 les indépendants (médecins, vétérinaires, infirmiers, etc.). En amont, l’outil, qui se présente sous la forme d’un robot conversationnel, vous permet de déterminer si vous êtes ou non concerné par le nouveau système - c’est-à-dire, dans l’état actuel des choses, si vous êtes nés après 1974 - et choisit le profil le plus proche du vôtre, selon votre profession, votre année de naissance (1980 ou 1990) et/ou votre niveau de revenus.

Lire aussi : Retraite : comment savoir ce que vous aurez à 62, 65 ou 67 ans ?

Le gouvernement promet d’enrichir progressivement cet outil de nouvelles situations, « au fur et à mesure de leur production ou à l’issue des concertations sectorielles en cours sur les modalités de transition dans le système universel de retraite ». Quant au véritable simulateur individuel, s’appuyant sur vos données personnelles de carrière, il ne sera disponible « qu’après le vote de la loi, courant 2020 ».

Partager cet article :

© MoneyVox / VM / Janvier 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox