Les particuliers sont parvenus à épargner 276 euros par mois, en moyenne, en 2020, selon un sondage d'Opinion Way pour Meilleurplacement.com. 17% ont même réussi à mettre plus de 500 euros de côté par mois.

Livret A pleins à craquer, liasses de billets sous le matelas... de nombreux particuliers sont parvenus à épargner pendant le confinement. Selon un sondage Opinion Way (1) pour Meilleurplacement.com, les Français ont mis 276 euros par mois de côté en moyenne en 2020.

Et pour expliquer cette épargne c'est simple : moins de consommation, plus d'argent conservé pour 78% des sondés. Selon la Banque de France, les Français ont épargné 200 milliards en 2020, notamment sur un Livret A ou un Livret dévelopement durable et solidaire (LDDS), rassurants malgré un faible rendement. L'année 2020 aura permis de collecter deux fois plus d'épargne qu'en 2019, rappelle Meilleur Placement.

Les 18-24 ans ont même mis un peu plus de côté, soit 281 euros par mois en moyenne. « L'avenir est incertain, surtout en temps de crise économique avec un marché de l'emploi en dent de scie. Les jeunes étudiants ou nouveaux actifs préfèrent se montrer prudents dans la gestion de leur épargne », explique Yannick Hamon, porte-parole de Meilleurplacement.com.

Mais certains ont en profité pour mettre encore plus d'argent en réserve. « 17% des personnes interrogées économisent plus de 500 euros par mois. Dans cette catégorie, on trouve plus d'hommes que de femmes », relève Yannick Hamon. Sur un an, c'est donc plus de 6 000 euros qu'ils ont réussi à stocker en réserve. A l'inverse, 27% des sondés ont déclaré ne rien pouvoir épargner du tout.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

« Une chose est sûre : la crise sanitaire a fait prendre conscience aux Français qu'il était important d'épargner pour plus d'1 Français sur 2, d'autant plus chez les jeunes actifs entre 25-34 ans (67%). Même constat, les 18-24 ans prennent de plus en plus conscience de l'importance d'épargner face à un avenir qui peut se révéler incertain. Ils sont en effet 60% à avoir pris conscience de cela », souligne l'étude. « La crise économique a entraîné un tournant dans l'attitude des Français. L'épargne de précaution devient une valeur refuge, un domaine qui leur permet de se rassurer au quotidien. Un matelas de sécurité pour faire face aux coups durs », analyse Yannick Hamon.

(1) Méthodologie : Sondage OpinionWay pour Meilleurplacement.com réalisé les 27 et 28 janvier 2021 sur un échantillon de 1035 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.