« Entre 5 et 10 milliards d'euros » : la collecte du Livret A a atteint un niveau « historique » au mois d'avril en pleine crise du Covid-19, a déclaré jeudi Éric Lombard, le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations. Il juge ce montant « excessif ».

En avril, le taux de collecte devrait être compris « entre 5 et 10 milliards » d'euros, a affirmé M. Lombard sur BFM Business, un montant qu'il qualifie d'« historique », mais aussi de « logique »: les Français n'ont pas pu « consommer normalement puisque les magasins étaient fermés ».

Éric Lombard a néanmoins jugé ce taux d'épargne « excessif », appelant à ce que « des incitations soient données pour que cette épargne ressorte des comptes bancaires et du Livret A pour consommer plus ». Le directeur de la Caisse des dépôts rejoint ainsi les propos tenus à la mi-avril par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, qui souhaitait de l'investissement et non de l'épargne pour relancer l'économie.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

En France, les mesures sanitaires mises en place pour lutter contre le Covid-19 ont entraîné la fermeture pendant plusieurs semaines des commerces non-essentiels. De nombreux secteurs en grande difficulté espèrent un rebond de la consommation. En mars, le livret A avait déjà enregistré largement plus de dépôts des épargnants que de retraits, portant la collecte mensuelle à 2,71 milliards d'euros, son niveau le plus élevé depuis 2009, avait indiqué la Caisse des dépôts le 17 avril. Les chiffres officiels d'avril sont attendus mercredi prochain.