Environ 1,8 million de personnes ayant ouvert un Livret A entre janvier et avril en détenaient déjà un, ce qui est interdit par la loi, selon des chiffres communiqués mardi à l'AFP par Bercy.

Parmi les 5,8 millions de livrets ouverts dès janvier, qui marquait l'ouverture de la distribution de ce produit à l'ensemble des réseaux bancaires, 1,3 million étaient des doublons (appartenant à des personnes déjà détentrices d'un livret).

Au fil des mois, la proportion de doublons a légèrement diminué, passant de 22% en janvier à 20% environ en avril. Les chiffres des mois suivants ne sont pas encore disponibles.

Sur ces quatre mois, 1,782 des 8,117 millions de livrets ouverts sont des doublons.

Un particulier ne peut détenir qu'un seul Livret A à son nom.

La loi du 4 août 2008 prévoit une amende correspondant à 2% de l'encours du ou des livrets supplémentaires ouverts par une personne qui détient déjà un Livret A. Si le montant est inférieur à 50 euros, l'amende n'est pas recouvrée.

Identification des multi-détenteurs

L'identification des personnes détenant plus d'un Livret A a été rendue possible par l'exploitation du fichier des comptes bancaires dit Ficoba.

Ce fichier recense tous les comptes ouverts en France, qu'ils soient bancaires, postaux ou d'épargne, et ne peut être consulté que par des personnes et des organismes habilités par la loi (direction générale des finances publiques, autorités judiciaires, direction générale des douanes...).

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Au terme de sa refonte, début 2010, le Ficoba permettra à toutes les banques de vérifier si un client possède déjà ou non un Livret A avant de lui en ouvrir un.

Sur la base des données récupérées via Ficoba, les services fiscaux ont déjà fait parvenir aux banques des listes de multi-détenteurs de Livrets A, invitant les établissements à contacter leurs clients pour les inciter à régulariser leur situation.

L'ensemble des clients concernés ont été contactés en août et septembre.