Zen week-end et Zen week-end + sont les seules offres d'EDF indexées sur les marchés, à avoir survécu à la crise de l'énergie. Le modèle ? Un prix élevé la semaine et cassé le week-end ! Ces offres sont-elles intéressantes pour vous ?

Le tarif réglementé de l'electricité (TRV) d'EDF va augmenter de 15% au 1er février. Les offres Zen week-end et Zen week-end + de EDF sont des Ovnis. Pourquoi ? Elles sont les seules offres indexées sur les cours de l'électricité, à avoir survécu à la crise de l'énergie des années 2021/2022.

Avec ce mécanisme tarifaire, elles sont potentiellement plus plus risquées pour le consommateur, car sensibles aux fluctuations du marché, comparée au TRV, aux offres indexées sur les TRV ou à prix bloqué pendant 12, 24 ou 36 mois.

Une offre difficilement comparable

Réservée aux détenteurs de compteurs Linky, les offres Zen propose un prix du kilowattheure (kWh) 30% moins cher le week-end. Dans sa version « + », l'électricité est moins chère le week-end plus un jour de la semaine qui est à choisir entre le lundi, le mercredi ou le vendredi. Le prix de l'abonnement est sensiblement le même que celui proposé par les différentes options du tarifs réglementé : Base, heures pleines-heures-creuses ou Tempo.

Par contre, la facturation du kilowattheure diffère : il coûte 0,1929 euro (Zen) ou 0,2030 euro (Zen +) les jours de semaine, soit un prix plus élevé que celui du kWh en option Base à 0,1740 euro. En revanche, le prix du kWh tombe respectivement à 0,1366 (Zen) ou 0,1448 euros (Zen+) le week-end et le jour éventuellement souscrit, soit un prix plus moins important que celui proposé dans le cadre d'une offre heures pleines - heures creuses. Attention, par contre, ces tarifs sont suceptibles d'êtres modifiés à tout moment.

Un modèle d'offre qui séduit les fournisseurs

Dans le détail, pour que Zen ou Zen + soit plus avantageux, il faut organiser sa consommation en conséquence et passer son week-end à laver le linge et la vaisselle. Dans ce cas, EDF promettait au lancement en 2019, qu'un foyer de 2 adultes et 2 enfants vivant dans 200 mètres carrés, pouvait « très facilement » économiser 100 euros par an.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Néanmoins, ce type d'offres devrait se développer chez les concurrents du fournisseur historique pour relancer le marché en 2023.

Au premier semestre, « la plupart des fournisseurs alternatifs seront prudents, estime Rémy Rousset, le fondateur de Lite, une société spécialisée dans l'analyse des données de consommation énergétique pour les particuliers. Mais nous estimons que des offres où la consommation sera moins chère le week-end (comme Zen de EDF, NDLR), un jour entier de la semaine ou la nuit vont se multiplier. »

En effet, après une hausse théorique de 4% du tarif réglementé entre octobre 2021 et décembre 2022, ces derniers vont grimper de 15%, en moyenne, en février. Mais certains clients du tarif réglementé devraient voir leur facture grimper de 20 ou 25%, selon Rémy Rousset.

Electricité : que vaut vraiment l'offre Zen à moins 30% d'EDF ?