Après une augmentation de 1,6% en février, une nouvelle (petite) hausse se précise pour le 1er août annonce la Commission de régulation de l'énergie (CRE), soit une hausse de 4 euros sur la facture annuelle. Mais une flambée des tarifs réglementés est redoutée pour le 1er février.

Encore une mauvaise nouvelle pour votre pouvoir d'achat. Les tarifs réglementés de l'électricité risquent d'augmenter encore au 1er août. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) vient de proposer ce lundi soir au gouvernement une hausse de 0,48% pour les tarifs bleus résidentiels. « Cette évolution représente une hausse d’environ quatre euros par an sur la facture d’un client résidentiel », précise le gendarme du secteur dans un communiqué.

Sa proposition est censée s'appliquer dès le 1er août 2021, mais « les ministres de l’énergie et de l’économie ont toutefois la possibilité, dans un délai de trois mois, de s’opposer à la proposition de la CRE et de lui demander, le cas échéant, d’en formuler une nouvelle », nuance la CRE.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Dans tous les cas, le plus dur reste à venir pour les particuliers. Lors de la prochaine révision des tarifs réglementés, le 1er février 2022, l'augmentation risque d'être de 6% en raison de la flambée des cours de l'électricité. Selon les informations de BFM Business, le gouvernement serait en train de réfléchir à des solutions pour freiner cette hausse qui s'annonce à seulement 2 mois de la porchaine élection présidentielle. L'une des options sur la table serait de baisser le niveau des taxes qui représente environ un tiers du prix total de la facture.

Jusqu'à 250 euros d'économie sur votre facture d'énergie