L'assureur français Axa a dévoilé jeudi un bénéfice net record en 2021, soulagé des coûts substantiels liés à la pandémie de Covid-19 et malgré une année marquée par de nombreuses catastrophes naturelles.

Le groupe a dégagé l'an dernier 7,29 milliards d'euros de bénéfice net, soit plus du double de celui de 2020 (3,16 milliards). Son chiffre d'affaires a augmenté de 3% pour atteindre 99,9 milliards d'euros. L'année 2021 « a été une année décisive », a estimé le directeur général adjoint Frédéric de Courtois lors d'une conférence de presse téléphonique. Elle montre « que nous sommes sortis renforcés de la crise ». « Axa a réalisé une année 2021 excellente sur tous les plans », a renchéri le directeur général Thomas Buberl, cité dans un communiqué, se disant « fier de la performance du groupe » l'an dernier « et au cours de la crise du Covid-19 ».

La diminution des sinistres liés à la pandémie explique en partie la bonne performance d'Axa en 2021. En 2020, le Covid-19 aura coûté au groupe 1,5 milliard d'euros. « L'impact majeur était sur les pertes d'exploitation mais il est derrière nous », a affirmé le directeur financier Alban de Mailly Nesle lors de cette même conférence.

Impact des hausses tarifaires

Le secteur de l'assurance dommages, qui représente la moitié du chiffre d'affaires du groupe, a crû de 3% grâce au marché de l'assurance des entreprises, « porté par des effets prix soutenus et par le rebond du chiffre d'affaires des clients », précise l'assureur. L'impact des hausses tarifaires est notamment souligné pour Axa XL, la filiale du groupe « grands risques » basée aux États-Unis.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

Ces résultats records ont été obtenus en dépit d'une année marquée par de nombreuses catastrophes naturelles. Avec un total de 2,9 milliards d'euros, il s'agit du quatrième exercice le plus coûteux sur ce plan depuis 1970.

L'assureur français compte 149 000 collaborateurs et revendique 95 millions de clients dans 50 pays.