La Fédération française de l'Assurance (FFA) a annoncé mercredi qu'elle changeait de nom pour France Assureurs, à l'occasion de ses vœux à la presse, et lançait une plateforme en ligne dédiée à la présidentielle.

Le changement de nom s'accompagne d'une nouvelle identité visuelle, dont un nouveau logo bleu blanc rouge, d'une refonte du site internet et d'une signature : « Faire avancer la société en confiance ».

Depuis l'arrivée de Florence Lustman à la présidence, fin 2019, et de Franck Le Vallois comme directeur général un an plus tard, la Fédération a engagé un processus de transformation interne pour être mieux entendue. L'année 2020, avec l'irruption de Covid-19, a été une période difficile pour le secteur dont l'image s'est considérablement dégradée.

La FFA cherche également à se dégager des homonymies de son sigle : fédération française de l'athlétisme, de l'aéronautique, de l'aviron, et même celle de l'apéritif, a ironisé sa présidente, Florence Lustman, à l'occasion d'une conférence de presse tenue par visioconférence.

La Fédération Française de l'Assurance (FFA) était née en juillet 2016 de la fusion de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) et du Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (GEMA).

Un site web flambant neuf

France Assureurs s'est par ailleurs doté d'un site internet flambant neuf réservant un espace dédié à la présidentielle « permettant de partager les propositions du secteur de l'assurance pour relever les grands défis de notre société ». Parmi celles-ci, l'adaptation de la réglementation du contrat santé ou le développement de l'apprentissage, toutes soumises aux votes des internautes.

Assurance auto : économisez jusqu'à 340 € grâce à notre comparateur en ligne

France Assureurs rassemble les entreprises d'assurances et de réassurance opérant en France, soit plus de 247 sociétés représentant plus de 99% du marché, selon son site. L'association reprend les missions que s'était donné la FFA, comme la représentation du marché français de l'assurance auprès des pouvoirs publics nationaux et internationaux, ou encore la promotion du secteur auprès des médias et du monde académique.