Afin de lutter contre le non-recours aux aides sociales, l'application Toutes mes aides propose de passer en revue les conditions d'accès à plus de 1 500 aides et liste celles auxquelles on a le droit en fonction de notre profil. L'outil recense également les aides régionales et locales.

On ignore souvent certaines aides auxquelles on peut prétendre. Pour aider les entreprises, les salariés et plus généralement les particuliers à recenser toutes ces aides, des entrepreneurs ont créé une application : Toutes mes aides.

« Des études montrent qu'en France, un foyer passe à côté de 110 euros d'aides en moyenne par mois », explique au Parisien. Cyprien Boutard-Geze, le créateur du service. En effet, plusieurs aides restent encore méconnues du grand public, comme la prime d'activité pour les actifs, l'allocation de rentrée scolaire pour les familles ou l'allocation personnelle d'autonomie destinée aux personnes âgées. Au niveau local, le département ou la région distribuent aussi régulièrement des aides.

APL, alloc', RSA... Découvrez toutes les aides sociales auxquelles vous avez droit

1 500 aides recensées

Pour accompagner les particuliers, Toutes mes aides a mis au point un algorithme qui passe en revue les conditions d'accès à plus de 1 500 aides recensées afin de lister celles auxquelles une personne peut avoir droit par rapport aux informations indiquées dans son profil. Il précise aussi le montant de ces aides et permet, quand c'est possible, de remplir automatiquement le formulaire. Dès la rentrée, l'application pourra même directement envoyer les documents par courrier.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

L'accès à ce service se fait uniquement via le site de l'application. Pour obtenir un compte, il faut s'adresser à la direction des ressources humaines de son entreprise ou à son CSE, l'outil se rémunérant avec une commission de 2 euros par mois payée par l'entreprise ou l'organisme du demandeur. Les personnes au RSA ou suivies par des associations caritatives peuvent aussi y accéder.

Aides sociales : ces 10 milliards d'euros que les Français oublient de réclamer chaque année