Le décret relevant le salaire minimum de croissance (Smic) a été publié ce jeudi matin au Journal officiel. Le minimum garanti sera de 10,25 euros bruts de l'heure dès l'année prochaine, ce qui représente une revalorisation légèrement inférieure à 1%, contre 1,2% en janvier 2020 et 1,5% en janvier 2019.

Jusqu'à 80 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

La ministre du Travail Elisabeth Borne a annoncé une hausse de 0,99% hier, mercredi 16 décembre, sur LCI : « Cela veut dire par exemple que le salaire horaire [brut, NDLR] passe de 10,15 euros à 10,25 euros. Ou encore que nous avons une augmentation pour un salarié [au Smic, NDLR] qui travaille à temps plein d'à peu près 15 euros par mois. C'est effectivement ce qu'avaient préconnisé les experts. Cela peut paraître peu. Il faut aussi avoir en tête que l'on a une inflation proche de zéro. »

Cette décision a ensuite été entérinée en Conseil des ministres. Le décret pris hier a ainsi été publié ce matin au Journal officiel. Sur la base d'un Smic horaire brut, il est possible de déterminer le niveau mensuel du Smic, précisément en brut, et de façon indicative en net :

  • Smic brut mensuel : 1 554,58 euros pour un salarié à temps plein (35 heures hebdomadaires), contre 1 539,42 euros en 2020.
  • Smic net mensuel : 1 230,61 euros, pour un salarié aux 35 heures, d'après les calculs de LegiSocial, contre 1 219 euros en 2020 (1).

(1) Estimation 2020 tirée de Service-public.fr, qui précise : « Le montant du Smic net est donné à titre indicatif, les cotisations n'étant pas les mêmes dans toutes les entreprises, en particulier pour la prévoyance. »