29,90 euros : c’est le prix qu’il faudra débourser chaque mois pour suivre l’essentiel de la Ligue 1 sur la nouvelle chaîne Téléfoot. Un prix que nombre de fans trouvent exagéré, voire prohibitif. Ont-ils raison ?

OM - Saint-Etienne. Le 21 août, c’est avec ce duel entre deux des plus beaux palmarès du football français que s’ouvrira la nouvelle saison de Ligue 1. Si l’affiche est un classique (c’est la 111e fois que les deux clubs se rencontreront en championnat), ce sera aussi le tout premier match diffusé par Téléfoot, nouvelle chaîne créée par Mediapro, le détenteur des droits du championnat de France jusqu’en 2024.

À trois semaines de l’ouverture, Téléfoot, qui commencera à émettre dès le 17 août, a officialisé hier le prix de son abonnement : 29,90 euros par mois, sans engagement, ou 25,90 euros avec un engagement d’un an. Un prix qui a immédiatement suscité l’indignation de certains fans de foot sur les réseaux sociaux…

Deux fois plus cher que BeIN Sport

30 euros par mois, c’est en effet beaucoup, beaucoup plus cher que le prix affiché par BeIN Sport, l’ancien diffuseur principal de la Ligue 1. A son lancement en 2012, la chaîne qatarie affichait un prix d’appel de 10,99 euros, sans engagement. Il avait certes augmenté par la suite - jusqu’à 14,99 euros depuis 2016 - mais sans attendre les sommets de Téléfoot.

Comment justifier cet écart du prix, du simple au double ? Il ne reflète pas, en tout cas, l’inflation du prix des droits de la Ligue 1. Certes, ces droits ont explosé ces dernières années. Les diffuseurs ont payé 607 millions d’euros par an entre 2012-2016, puis 726 millions d’euros entre 2016 et 2020. Pour la période 2020-2024, cette somme va passer à 1,153 milliard par an, dont 800 millions payés par Mediapro. Soit une hausse spectaculaire de près 60%. Mais pas de 100%, comme le prix de l’abonnement à Téléfoot.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

La Ligue 1 + la Ligue des Champions

L’écart de prix se justifie-t-il, en revanche, par la quantité et la qualité de matches offerts par Téléfoot ? Oui, plutôt. Jusqu’à la saison dernière, BeIN Sport France diffusait en direct 7 matchs à chaque journée de Ligue 1, dont douze « grands matchs » par an, mais sans exclusivité. Téléfoot présentera de son côté 8 matchs en direct à chaque journée (contre 2 pour Canal+, l’autre diffuseur de la Ligue 1), et aura la priorité sur les dix principales affiches de la saison, dont les derbies PSG-OM ou Lyon-Saint-Etienne.

Pour faire passer la pilule, Téléfoot a sorti hier un autre lapin de son chapeau : la Ligue des Champions. La chaîne de Mediapro a en effet signé un accord avec Altice, qui détient actuellement (et pour une année encore) les droits de la compétition la plus prestigieuse du football européen. Au terme de cet accord, Téléfoot pourra proposer l’an prochain la Ligue des Champions, ainsi que la Ligue Europa, à ses abonnés. Pour voir ces sommets européens, il fallait payer la saison dernière 25 euros par mois pour s’abonner à RMC Sport !

Les autres diffuseurs de la Ligue 1

Canal+, diffuseur historique de l’élite du football français, conserve les droits exclusifs sur 2 matche par journée de championnat, dont 28 des 38 principales affiches. Le prix de l’abonnement : 19,90 euros par mois au minimum.

Nouveau venu, l’opérateur télécom Free diffusera en quasi-direct les buts, les plus beaux arrêts et les meilleurs moments de chaque match. Un nouveau format réservé dans un premier temps aux abonnés Freebox Pop (29,99 euros par mois la première année, puis 39,99 euros) et Delta (49,99 euros par mois + 10 euros pour le player).