Le salaire net médian était de 1.730 euros en France en 2012 selon une étude de l’Insee publiée ce mardi, ce qui signifie qu’une moitié des salariés gagne moins.

Cette statistique ne doit pas être confondue avec le revenu mensuel médian communiqué en septembre dernier par l’Insee, de 1.645 euros par mois. Ce dernier témoigne du revenu disponible, en prenant en compte différents types de ressources et donc une plus large frange de la population, retraités ou inactifs compris. L’étude publiée ce mardi ne mesure elle que le salaire mensuel en équivalent temps plein des personnes travaillant dans le secteur privé ou dans une entreprise publique.

Le salaire net médian, à 1.730 euros en 2012, a ainsi diminué par rapport à 2011 lorsqu’on le corrige de l’inflation. A euros constants, il a baissé de 0,6% en un an. L’institut livre aussi le salaire moyen des personnes travaillant en France, logiquement plus élevé de part la hauteur de certains salaires : il se situe à 2.154 euros net en 2012, à 2.870 en brut. L’érosion des salaires, en euros constants, concerne « tous les niveaux de l’échelle salariale » selon l’Insee.

La parité loin d’être respectée

La plus forte baisse de salaire net concerne les professions intermédiaires - catégorie allant du professeur à l’assistante sociale (1) - qui ont vu leur salaire diminuer de 1,1% à euros constants. Leur salaire net est en moyenne de 2.189 euros, assez loin derrière les cadres (4.032 euros) mais devant les ouvriers (1.650 euros) et employés (1.571 euros).

Les écarts restent aussi importants selon le sexe, même s’ils se sont légèrement resserrés en 2012. Les femmes touchent en moyenne 1.890 euros net contre 2.339 euros pour les hommes. « Une salariée gagne (…) 19,2% de moins que son homologue masculin » en équivalent temps plein en 2012 affirme l'institut. Et plus le salaire grimpe, plus l’écart grandit selon l’Insee.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Temps partiel : 12,19 euros net de l’heure

L'étude s’intéresse aussi aux postes à temps partiel, qui « représentent 15% du volume de travail ». Leur salaire horaire moyen (12,19 euros) est moins élevé que celui des postes à temps complet sur l’année 2012 mais l’écart se réduit, là encore. Contrairement aux autres salariés, ceux qui travaillent à temps partiel ont vu leur rémunération à euros constants augmenter de 2011 à 2012.

(1) Selon l'Insee, figurent dans cette catégorie les personnes occupant un poste à une position intermédiaire entre cadre et agent d’exécution (ouvrier ou employé), et les personnes travaillant dans l’enseignement, la santé (infirmières, etc.) ou le social.