D'après la Cour des comptes, près d'un dossier de liquidation sur sept traité en 2021 comportait une erreur dans le calcul de la pension de retraite accordée. Dans son dernier rapport, l'institution réclame aux différentes caisses de revoir leurs procédures d'évaluation et leurs délais de traitement des erreurs.

La Cour des comptes a récemment publié son rapport sur l'exercice 2021 de la branche vieillesse de la Sécurité Sociale. Dans ce document, elle affirme que les erreurs de calcul dans les pensions de retraite accordées par la Cnav (Caisse nationale d'assurance vieillesse) sont encore fréquentes, rapporte Le Parisien. Près d'un dossier de liquidation sur sept étaient concernés en 2021, pour un total de 70 millions d'euros non versés par an.

Un taux en baisse

Ce taux est néanmoins en baisse puisqu'en 2016, c'était près d'un dossier sur six qui comportait une erreur financière. « La fréquence des erreurs de portée financière en faveur ou au détriment des assurés se réduit significativement, mais continue de présenter un niveau élevé », résume le rapport de la Cour des comptes.

Parmi les organismes ayant le plus progressé localement, on retrouve la Carsat des Hauts-de-France. La Carsat Sud-Est et Languedoc-Roussillon, de même que la Cnav Ile-de-France, seraient quant à elles restées au même niveau.

Des mesures insuffisantes

Dans trois-quarts des cas, les erreurs lors de calcul se font au détriment des assurés. Elles proviennent la plupart du temps d'un mauvais calcul du nombre de trimestres pris en compte au niveau de la caisse, de données mal renseignées par les employeurs ou encore de ressources erronées influant sur le calcul des pensions.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Pour limiter ces problèmes, l'Assurance retraite a mis en place depuis déjà plusieurs années différentes procédures d'évaluation automatisées. La Cour des comptes juge cependant ces contrôles « incomplets » car « non systématiques » et appliqués de manière « hétérogène ».

D'autant que les effectifs chargés de ces contrôles ont diminué. En outre, une fois ces erreurs repérées, elles mettraient du temps à être traitées. Si possible, il est ainsi conseillé au futur retraité de comparer les données des caisses avec les siennes et de faire part d'éventuelles erreurs sur le site Lassuranceretraite.fr.

Retraite : 8 erreurs à éviter pour toucher votre pension