Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) estime qu'enterrer ou se précipiter sur le projet de réforme des retraites serait une « folie », dans une interview au Journal du dimanche.

« Je veux toujours une réforme qui réduit les inégalités en mettant fin notamment aux régimes spéciaux et qui ouvre de nouveaux droits aux jeunes, aux femmes », a affirmé Richard Ferrand pour qui « la réforme des retraites ne saurait être abandonnée ». Si le premier projet « a été contesté », il a estimé qu'« enterrer ce projet comme se précipiter serait folie à (ses) yeux ».

« Réaffirmons clairement ce que nous voulons faire et engageons-nous à ce que ce soit notre première réforme du second quinquennat d'Emmanuel Macron », a ajouté Richard Ferrand, alors que certains membres du gouvernement, comme le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, poussent pour remettre la réforme sur les rails sans attendre 2022.

« On ne réforme pas pour se donner une image. Trois Français sur quatre estiment que la relance économique est la priorité du moment. Ils ont raison », a souligné Richard Ferrand.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Le président de l'Assemblée a par ailleurs qualifié d'« évidence » que le Premier ministre Jean Castex, « qui fait bien son travail, reste à Matignon ». « Est-ce que tous les ministres sont en phase avec leurs écosystèmes respectifs ? C'est au Premier ministre d'en juger avec le président », a-t-il ajouté.