Les fonctionnaires aussi s’inquiètent pour leurs vieux jours : selon une enquête, réalisée par TNS Sofres pour Préfon, 8 fonctionnaires sur 10 estiment qu’il est urgent d’épargner afin de préparer leur retraite. Ils sont 67% à avoir déjà entrepris cette démarche ; ils n’étaient que 45% en 2011.

La retraite inquiète. Tous les récents sondages montrent que les salariés craignent une baisse de leur niveau de vie pendant leurs vieux jours, peu importe leur statut ou leur âge.

Lire par ailleurs : Les jeunes Français comptent sur leur épargne pour financer leur retraite 

Les fonctionnaires n’échappent pas à la règle. Selon une enquête réalisée par TNS Sofres (1) pour la Caisse nationale de prévoyance de la fonction publique, Préfon, 61% des fonctionnaires s’avouent « préoccupés » par leur future retraite. La proportion est importante mais leur inquiétude reste, toutefois, inférieure à celle des salariés du privé – 67% (2) –. Pour ces derniers, « la préoccupation est plus importante encore chez les plus jeunes professionnels » souligne le communiqué accompagnant l’enquête. En effet, chez les 25-34 ans, la part des personnes peu confiantes sur l’avenir du système de répartition grimpe à 89%.

Parmi les différentes catégories de fonctionnaires, les employés de la fonction publique hospitalière, les personnes sous contrat ainsi que celle relevant de la catégorie C sont les plus préoccupés par le sujet. « C’est […] la non-connaissance du revenu qui sera versé à la retraite (pour 44% d’entre eux) qui nourrit cette anxiété », précise le communiqué.

L’immobilier reste le placement privilégié

80% des fonctionnaires interrogés estiment ainsi qu’il est urgent d’épargner. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à sauter le pas : en 2013, 67% des sondés ont déjà entrepris une démarche d’épargne pour la retraite alors qu’ils n’étaient que 45% lors de la précédente enquête en 2011. Logiquement, les personnes qui ont déjà épargné pour leurs vieux jours sont celles qui voient l’âge de la retraite approcher et celles qui gagnent le mieux leur vie, c’est-à-dire les plus âgés et les catégories A.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Ils ont prioritairement investi dans l’immobilier (46% contre 28% en 2011), « en particulier pour l’achat d’une résidence principale », affirme le communiqué. Les placements financiers viennent juste derrière et sont sollicités par 43% des fonctionnaires, une proportion stable par rapport à la précédente étude (44% en 2011).

Pour les fonctionnaires qui n’ont pas préparé financièrement leur retraite, ils sont 62% à évoquer le manque d’argent comme argument principal. En 2011, ils étaient une majorité (55%) à expliquer avoir d’autres priorités. Deux ans plus tard, « ils ne sont plus que 31% à mettre cette raison en avant », note le communiqué.

Lire aussi : Les Français restent fortement préoccupés par le niveau de leur retraite future

(1) Etude menée en ligne par TNS du 9 au 21 janvier 2014 sur un échantillon de 600 fonctionnaires sous contrat âgés de 25 à 60 ans et respectant la méthode des quotas (sexe, âge, secteur et catégorie de fonctionnaires).

(2) Selon une enquête du Cercle des Epargnants réalisée en 2013.