Le Fonds de réserve des retraites (FRR) a affiché un rendement légèrement positif en 2011 (0,37%) et versé 2,1 milliards d'euros à la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades), qui a désormais la propriété des actifs et des ressources du Fonds.

Fin 2011, le FRR disposait de 35,1 milliards d'euros, contre 37,0 fin 2010. En excluant le décaissement en faveur de la Cades, l'actif net a progressé de 200 millions sur l'année, selon un communiqué publié sur le site du Fonds. Le FRR a bénéficié de la hausse du prix des obligations des pays considérés comme les plus sûrs, principalement l'Allemagne et les Etats-Unis, ce qui lui a permis d'atténuer les conséquences d'un deuxième semestre catastrophique pour les marchés.

Le Fonds a été instauré en 1999 par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin pour faire face au choc démographique attendu après 2020. Il ne devait donc initialement opérer aucun décaissement avant cette date.

Comparatif livrets d'épargne : 10 offres comparées, jusqu'à 2% de rendement

Mais le gouvernement est revenu sur cette intention en juin 2010 et a choisi de puiser immédiatement dans le FRR pour financer les déficits accumulés par le système de retraites. Il est désormais prévu que le Fonds décaisse 2,1 milliards par an jusqu'en 2024.