L'Elysée envisage "un prélèvement spécifique sur une catégorie de population" pour les retraites, a-t-on indiqué jeudi de source proche de la présidence.

Il devrait y avoir « un prélèvement spécifique sur une catégorie de population » pour les retraites, a-t-on indiqué dans l'entourage du chef de l'Etat.

Cette source accompagnait le président Nicolas Sarkozy en Haute-Savoie, où le chef de l'Etat effectue chaque année un « pélerinage » sur le plateau des Glières, pour rendre hommage aux Résistants fusillés par les Allemands en mars 1944.

« Il faut faire quelque chose pour que la réforme soit perçue comme absolument juste », a ajouté l'Elysée.

« Les grandes lignes de la réforme des retraites seront annoncées fin mai, début juin », a-t-on précisé de même source.

Le bouclier fiscal ne serait pas modifié

L'Elysée n'a pas donné de précisions sur ce prélèvement spécifique mais a affirmé qu'on ne toucherait pas au bouclier fiscal.

La gauche demande la suppression du bouclier fiscal (qui plafonne les prélèvements à hauteur de 50% des revenus) et une partie de la droite voudrait le voir aménagé.

« Mais un bouclier qui laisse passer une flèche n'est pas un bouclier », a rétorqué l'Elysée, en écartant l'idée, proposée par certains, d'exclure du bouclier la CSG et la CRDS.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

« On a voté le bouclier il y a un an et demi. Il faut un peu de stabilité », a dit cette source, en rappelant que l'Allemagne en possédait un « que les socialistes allemands trouvent parfait ».