Un Français sur six s'est constitué ou a commencé à se constituer une épargne retraite, selon l'Insee. Parmi les Français les mieux équipés pour préparer leurs vieux jours, on retrouve notamment les cadres, les professions libérales et les agriculteurs.

16,4% des ménages détiennent un produit d'épargne retraite, selon la dernière photographie de l'Insee, qui se base sur des chiffres de l'année 2021. Plus précisément, si l'on enlève le cas particulier des vieux Plans d'épargne populaire (PEP), fermés à la souscription depuis 2003, ce sont 15,2% des ménages qui possèdent un produit d'épargne retraite, un pourcentage en hausse de 1,2 point depuis 2018. Dans cette grande famille de placements qu'est l'épargne retraite, l'Insee englobe ici la retraite « surcomplémentaire proposée par l'employeur » (détenue par 6,9% des ménages) ainsi que le plan épargne retraite (PER) et ses prédécesseurs (Perp, Madelin, etc.). Selon l'Insee, le PER lancé en octobre 2019 a déjà séduit 5,7% des ménages.

Epargne retraite : les subtilités du PER... pour éviter les mauvaises surprises

Professions libérales : près de 50% détiennent une épargne retraite

Parmi les ménages équipés, ceux dont la personne de référence exerce une profession libérale sont ceux « pour lesquels la hausse de la détention d'épargne retraite est la plus forte ». Près de 50% possèdent une épargne retraite (48,9% exactement), en hausse de 5,2 points entre 2018 et 2021.

Livrets, assurance vie, PER... Ces Français qui multiplient les placements

Cadres, artisans, agriculteurs...

Viennent ensuite les cadres : ces Français multidétenteurs de produits d'épargne ne laissent pas non plus leur retraite au hasard. 34% d'entre eux détiennent a minima un produit de complémentaire retraite, un PER, un PEP ou un placement assimilé.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Quasi un agriculteur sur trois ! Les exploitants agricoles sont aussi fortement représentés chez les détenteurs d'épargne retraite puisque 29,8% d'entre eux ont un PER ou autre placement retraite. Même constat pour les artisans, commerçants et chefs d'entreprise qui suivent avec un taux de détention de 28,5%. Toutes ces professions indépendantes mettent de côté en prévision d'une pension de retraite très inférieure à leurs revenus d'activité actuels. D'ailleurs, à l'image de l'ancien contrat Madelin, le plafond de déduction fiscale des versements sur un plan d'épargne retraite est plus élevé pour les indépendants que pour les salariés.

Plan épargne retraite : qui a intérêt à ouvrir un PER individuel ?

Salariés : moins de 1 épargnant retraite sur 5

Du côté des salariés, qu'il s'agissent de professions intermédiaires (19,7%), des employés (10%) ou ouvriers (12%), le taux de détention de produits d'épargne retraite est bien moins élevé.

La légère progression de l'épargne retraite depuis la précédente étude en 2018 est selon l'Insee sans ambiguïté « à relier à la création au 1er octobre 2019 des plans d'épargne retraite (PER) individuels, d'entreprise collectifs et d'entreprise obligatoires qui remplacent les dispositifs existant précédemment pour uniformiser les règles des produits d'épargne retraite ». L'Insee rappelle en outre que cette création « vise également à attirer plus d'épargnants en offrant des conditions de sortie en rente ou en capital plus souples et une fiscalité avantageuse ».

Plan épargne retraite : comment le choisir ?

(1) Enquête « La composition du patrimoine des ménages évolue peu à la suite de la crise sanitaire », réalisée par l'Insee et parue le 3 mai 2022.