Après une année 2020 lors de laquelle les Français ont très peu puisé dans leur épargne salariale, les retraits ont nettement rebondi en 2021 selon les statistiques de l'AFG, association regroupant les principaux gestionnaires. L'AFG rappelle que plus de la moitié des avoirs des PEE a passé le cap des 5 ans et est donc disponible.

La crise sanitaire crée des mouvements inhabituels sur les plans d'épargne salariale. En 2020, année évidemment marquée par les deux premiers confinements, les salariés éligibles à la participation et à l'intéressement n'ont pas pâti de la crise et l'AFG avait même enregistré une « année record ». La suite s'annonçait moins rose, en 2021, pour cause de bénéfices en chute libre dans certains secteurs en 2020, ce qui annule ou réduit par effet ricochet les dispositifs de partage des bénéfices des salariés.

Intéressement et participation : votre prime 2021 rabotée voire sacrifiée !

Finalement, à l'heure du bilan chiffré du 1er semestre, l'AFG affiche des montants stables ou en légère progression pour la participation et l'intéressement, et en nette hausse pour les versements volontaires. In fine, les encours d'épargne salariale et d'épargne retraite entreprise progressse encore de 18,8% de mi-2020 à mi-2021.

En revanche, si les épargnants salariés ont très peu pioché dans ce pécule en 2020, la tendance s'est inversée en 2021 avec la reprise de l'activité économique : « Au premier semestre 2021, [les retraits] sont en hausse, à près de 8 milliards d'euros (+35% par rapport à juin 2020). » Et l'AFG ajoute : « Rappelons que plus de 50% de l'épargne salariale est disponible et peut donc être utilisée à tout moment par les épargnants ».

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Traduction : plus de la moitié de l'épargne figurant actuellement sur les plans d'épargne entreprise (PEE) peut être retirée à tout moment. Le PEE, à la différence des plans orientés vers la retraite, affiche une échéance au 5 ans : les montants sont bloqués pendant cette période (sauf cas de déblocage anticipé tels que le mariage, une naissance, un achat immobilier, etc.). Puis, passé le délai de 5 ans, vous pouvez les retirer quand bon vous semble, et ce sans avoir à payer l'impôt sur le revenu.

Livret A, impôt... 5 raisons de bien réfléchir avant de placer sa prime d'épargne salariale