Dans le creux de la vague en 2016, la performance des fonds d’investissement en actions a très nettement rebondi fin 2016, avant de poursuivre sa progression en 2017. La performance moyenne était de près de 18% en avril, selon la Banque de France.

+17,9% sur un an pour l’ensemble des OPCVM (1) en actions, +21% pour les fonds indiciels (ETF), ou encore +6,7% pour les fonds diversifiés (2). Après avoir affiché des performances annuelles négatives pendant la majeure partie de l’année 2016, selon les statistiques de la Banque de France, les rendements des fonds d’investissement n’ont pas cessé de progresser.

La performance annuelle moyenne de l’ensemble des fonds non monétaires (actions, obligations, diversifiés, d’épargne salariale, etc.) a augmenté pour le cinquième mois consécutif, en avril 2017, selon les statistiques dévoilées ce mardi par la Banque de France. Et ce même si les fonds obligataires voient leur performance se maintenir à bas niveau, à +1,6%.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 13 contrats comparés

En revanche, après s’être longtemps maintenus juste au-dessus de zéro, les fonds monétaires stationnent désormais en territoire négatif, à -0,04%.

Lire aussi : Après le yoyo, fonds actions et ETF ont bouclé l'année 2016 dans le vert

(1) Organisme de placement collectif en valeurs mobilières. La Banque de France utilise toutefois le terme OPC (organisme de placement collectif) dans sa publication, afin de respecter une directive européenne de juillet 2013.

(2) Rendements annuels exprimés en net de frais de gestion « mais avant déduction des éventuels frais d’entrée et de sortie ».