A l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le courtier annonce un bénéfice net ajusté en baisse de 26% à 8,5 millions d'euros par rapport au premier trimestre 2015. Le résultat net chute de 79% à 2,08 millions d'euros.

« Le début d’année 2016 pour les marchés boursiers a été marqué par des incertitudes, les investisseurs sont restés prudents depuis l'automne 2015, ce qui a entraîné une baisse des volumes de transactions, des ordres moins élevés et par conséquent une baisse du revenu moyen par transaction », avance Vincent Germyns, président du conseil d'administration du Groupe BinckBank dans une communication sur les résultats du premier trimestre 2016.

« Bien que le nombre de transactions au premier trimestre 2016 ait augmenté de 6% par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière, il reste en dessous du niveau atteint au premier trimestre 2015 », constate aussi le patron du courtier néerlandais. Au 31 mars 2016, il y a eu 2,124 millions de transactions contre 2,001 millions à fin décembre 2015 et 2,745 millions à fin mars 2015. A fin mars 2016, le nombre de comptes s'affiche à 610.553 contre 606.514 (+1%) à fin décembre 2015 et contre 598.946 (+2%) un an plus tôt.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Sur le seul périmètre de la France, les transactions ont chuté de 28% en un an à 263.239. En revanche, le nombre de compte a progressé dans le même temps de 4% à 52.919 comptes-titres ordinaires, PEA et PEA-PME. « En début d’année 2016, le site Binck.fr a rejoint la plateforme européenne commune au groupe BinckBank profitant ainsi de la qualité opérationnelle du groupe, enrichissant les fonctionnalités de son site et élargissant son offre notamment par de nouveaux marchés boursiers proposés désormais aux investisseurs français », signale par ailleurs le communiqué du courtier.