Les deux principales fédérations du secteur de l’assurance, la FFSA et le Gema, vont disposer d’un médiateur unique en septembre prochain, au lieu de deux. Le Gema l’a annoncé dans sa lettre mensuelle d’avril.

« La médiation du Gema va connaître des évolutions », annonce le Groupement des entreprises mutuelles d’assurances. « Dans le cadre du rapprochement entre la FFSA et le Gema, au sein de l’Association française de l’assurance [l’AFA, NDLR], une médiation unique pour toute la profession va être mise en place. Elle devrait être opérationnelle dès septembre 2015. »

Le rapprochement de ces deux dispositifs de médiation va permettre de rendre plus lisible le recours au médiateur pour les particuliers. Pour rappel, la FFSA regroupe les assureurs traditionnels (Axa, Allianz, Aviva, Generali, Groupama, etc.) et autres « bancassureurs » (BPCE assurances, Sogecap, Cardif assurance-vie, qui fait partie du groupe BNP Paribas, etc.). Le Gema regroupe quant à lui les assureurs mutualistes (MAAF, MAIF, MACSF, Matmut, Mutex, etc.). Certaines compagnies font toutefois partie des deux fédérations, à l’image de BPCE assurances, ou encore de Groupama, qui a très récemment rejoint le Gema.

Le fait de disposer d’un médiateur unique évitera les saisines mal adressées. Le Gema souligne ainsi dans sa lettre qu’en 2014, sur 1.881 saisines, 301 dossiers étaient « irrecevables », « la plupart parce qu’ils visaient un assureur qui n’est pas membre du Gema ». Si le médiateur unique pour les assureurs traditionnels et mutualistes facilitera la lisibilité du point de vue du consommateur, aucun pont n’a été évoqué avec les deux autres médiateurs du marché : celui de la Mutualité française et celui de la Chambre syndicale des courtiers d’assurances (CSCA).

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Les adresses courrier et électronique du futur médiateur unique n’ont pas encore été dévoilées.