89% des Français souhaitent avoir un contact direct, par téléphone ou en face à face, avec leur assureur. Un sondage d’Opinion Way pour l’Argus de l’assurance fait ainsi le point sur la relation client dans ce secteur, avec un constat : les usagers réclament plus de contact pour les contrats auto ou santé que pour les assurances vie ou de prêt.

Si 87% des sondés jugent important, voire « très important » pour 43% d'entre eux, d’avoir un contact direct avec un conseiller pour l’assurance auto, seuls 68% répondent de la même manière pour l’assurance emprunteur. Le contrat couvrant un prêt est ainsi vu comme celui nécessitant le moins d’échange, selon l’extrait du sondage publié par l’Argus (1) sur son site.

Et l’avant-dernier ? L’assurance-vie. 78% des sondés estiment qu’un contact direct est important pour ce type de contrat, les conseils étant donc jugés plus incontournables pour les assurances prévoyance (79%), santé (82%), habitation (87%) et donc automobile (87%). Comment expliquer cet ordre de priorité ? Parce que les contrats auto ou habitation couvrent des « risques du quotidien » selon Philippe Le Magueresse, directeur général adjoint d’Opinion Way, interrogé par l’hebdomadaire.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Ce dernier relève par ailleurs sa surprise sur le fait que 89% des sondés réclament un contact humain avec leur assureur : « Les Français disent à nouveau que les produits d’assurance sont complexes et qu’ils peuvent avoir besoin d’explications et d’échanges pour mieux les comprendre. »

(1) Sondage réalisé du 4 au 9 mars par Opinion Way pour l’Argus de l’assurance auprès d’un échantillon représentatif de la population française de plus de 1.000 personnes. L’étude détaillée n’a pas encore été publiée, le média n’ayant diffusé qu’une version courte sur son site. L’intégralité des résultats figurera dans l’Argus en version papier daté du 10 avril.