On savait les Français particulièrement friands d’immobilier. Les derniers tableaux de l’économie française publiés par l’Insee confirment ce sentiment : fin 2012, près de 70% du patrimoine des ménages français était constitué d’immobilier. Un patrimoine en stagnation par rapport à l’année précédente.

7.175 milliards d’euros. C’est la valeur du patrimoine immobilier des Français à la fin 2012, selon les chiffres officiels publiés par l’Insee cet été. Cette catégorie d'actifs (constructions et terrains) pèse 68% du patrimoine global des Français s'élevant à un total de 10.544 milliards d'euros.

Ne représentant « que » 2.847 milliards d'euros, leur patrimoine financier net est néanmoins en forte hausse sur l’année 2012 (+7%). L'explication de l'Insee : « la hausse de la valeur des actions que [les ménages] détiennent. » A l'inverse, le patrimoine non financier, crise de l’immobilier oblige, stagne sur la même période.

6 Français sur 10 ont un patrimoine immobilier

Si l’immobilier truste une large part du patrimoine des Français, c’est également un des types d’actifs les plus répandus : 59,8% des ménages détenaient en 2010 un patrimoine immobilier. C’est plus que le taux de détention de « l’ensemble assurance-vie, épargne retraite » (46,6%) et que celui de l’épargne-logement (30,9%). Mais les livrets d’épargne restent imbattables puisque 84,8% des ménages en possèdent au moins un.

Les actifs financiers des ménages français sur le podium européen

Du côté des actifs financiers (1), les ménages français n’ont rien à envier à leurs voisins européens. Avec 4.220 milliards d’euros, notre pays est sur la troisième marche du podium des nations cumulant les plus lourds actifs financiers, derrière le Royaume-Uni (5.576 milliards d’euros) et l’Allemagne (4.939 milliards).

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Les numéraires et dépôts bancaires pèsent fortement dans ce patrimoine (1.274 milliards d'euros) et leur croissance est « restée soutenue », d'après l'Insee, en 2012 « notamment en raison du relèvement des plafonds du livret A et du livret de développement durable intervenu en cours d'année. »

Lire aussi : Epargne : en quoi les Français sont-ils à part ?

(1) Dans ses tableaux de l’économie française, l’Insee précise que les actifs financiers sont composés de « numéraires et dépôts », « titres hors actions », « crédits », « actions et titres d’OPCVM » et « provisions techniques d’assurance ».