Bonne nouvelle pour les détenteurs de LEP, livret totalement défiscalisé et actuellement rémunéré à 1% : vous avez jusqu’au 30 septembre pour fournir votre avis d’imposition 2019 à votre banque, au lieu du 31 mars. Une mesure prise en réaction au confinement et à la crise sanitaire du Covid-19.

Vous détenez un Livret d’épargne populaire (LEP), vos revenus ont nettement augmenté en 2018 ? Vous allez bientôt devoir le clôturer si le revenu fiscal de référence (RFR), calculé sur la base des revenus 2018 et figurant sur votre avis d’imposition 2019, dépasse 19 977 euros (pour un célibataire). En temps normal, vous auriez même déjà dû demander sa clôture puisqu’il faut fournir chaque année l’avis d’imposition de l’année précédente avant le 31 mars pour pouvoir conserver votre LEP.

Mais cette échéance est survenue lors du confinement. Un décret publié au Journal officiel du 31 mai reporte la date limite du 31 mars au 30 septembre 2020. Si vous êtes dans le cas évoqué plus haut, vous pouvez donc conserver votre LEP (dont la rémunération est deux fois supérieure à celle du Livret A) quelques mois de plus.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Pour tous les autres détenteurs de LEP, l’incidence de ce décret est limitée : vous disposez uniquement d’un délai supplémentaire pour fournir votre dernier avis d’imposition à votre banquier.

Lire aussi : Vous devrez encore fournir votre avis d'impôt chaque année pour avoir droit au LEP