La Caisse d'Epargne veut relancer la tradition d'ouverture d'un Livret A à la naissance d'un enfant, avec un nouveau service permettant de collecter de l'argent via les réseaux sociaux, notamment Facebook.

« L'idée est de redonner toute sa modernité à notre produit historique, le Livret A, qu'on ouvrait traditionnellement à la naissance de l'enfant. C'est de réinventer la tirelire et les listes de naissance en les associant et en les partageant avec son cercle de contacts sur les réseaux sociaux », explique mardi Cédric Mignon, directeur du développement de l'Ecureuil. La banque a eu jusqu'en 2009, aux côtés de la Poste, le monopole de la distribution du Livret A, produit d'épargne créé en 1818.

Un cagnotte en ligne et sur les réseaux sociaux

Concrètement, la banque a monté un mini-site sur lequel le parent pourra ouvrir une cagnotte en ligne dédiée à l'enfant puis inviter ses proches à y participer via les réseaux sociaux mais aussi par e-mail. « Nous voulons utiliser tous les réseaux sociaux qui existent. Dans un premier temps, nous allons privilégier Facebook, notre partenaire stratégique », détaille Cédric Mignon. Le groupe BPCE, qui coiffe les réseaux Caisse d'Epargne et Banque Populaire, avait annoncé fin mai un partenariat stratégique avec le réseau social américain, sur lequel il mise pour moderniser son image mais aussi pour proposer à ses clients de nouvelles opérations bancaires. Les participations collectées sur la cagnotte en ligne, comprises entre 1 centime et 250 euros, pourront ensuite être transférées sur un Livret A que le parent ouvrira au nom de l'enfant.

La banque vise l'ouverture de 10.000 Livrets A par an grâce à ce service. Actuellement, le réseau ouvre 80.000 Livrets A « naissance » chaque année. Sa cible est la communauté des « social mums », ces mamans hyper connectées qui utilisent réseaux sociaux, blogs et forums pour échanger informations et conseils. Le service, qui n'est pas réservé aux clients de la banque, proposera également des éléments pédagogiques pour visualiser les gains du Livret A, dont le taux d'intérêt est actuellement de 1%.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 10 contrats comparés

Pour l'instant testé en pilote, le service sera proposé au grand public pour les fêtes de fin d'année. Parallèlement, la banque annonce mardi le lancement d'un site de financement participatif réservé aux associations. « Nous n'étions pas les plus en pointe dans cette nouvelle économie du partage, avec toutes les start-ups qui investissent le secteur et on s'est dit que c'était une carte qu'il fallait jouer, qui correspondait à notre ADN », indique Cédric Mignon.