Au vu du chiffre de l'inflation en France publié jeudi, le taux d'intérêt du Livret A, le placement préféré des Français, devrait être abaissé à 1% le 1er août en cas d'application de la formule de calcul prévue par la loi.

Hors tabac, les prix à la consommation ont augmenté en juin de 0,8% sur un an, ce qui marque une nouvelle décélération de l'inflation. La formule inscrite dans l'arrêté du 29 janvier 2008 prévoit que le rendement du Livret A doit être calculé soit en intégrant à la fois les taux des prêts entre banques (marché interbancaire) et l'inflation, soit en ne retenant que la seule inflation, selon la solution qui offre le meilleur taux.

Les taux des prêts entre banques étant à leurs plus bas niveaux historiques, l'utilisation du seul chiffre de l'inflation majoré d'un quart de point, comme le prévoit l'arrêté, donne 1,05%. Le texte prévoit d'arrondir au quart de point le plus proche, ce qui amène à 1,0%, soit bien loin des 1,75% actuels. Ce serait aussi le taux de rémunération le plus bas jamais accordé pour ce placement plébiscité par les Français.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Si le gouverneur de la Banque de France décide d'appliquer à la lettre la formule, sa décision s'impose. S'il souhaite y déroger, la décision sera alors tranchée par le ministre de l'Economie. Le week-end dernier, un proche de François Hollande, le directeur général de la Caisse des dépôts Jean-Pierre Jouyet, a jugé politiquement délicat d'abaisser la rémunération du Livret A sous la barre des 1,5%.