L'association CLCV (Consommation Logement Cadre de Vie) se mobilise contre le « greenwahsing » et s'insurge contre les offres d'électricité « verte », qui ne proviennent pas à 100% d'énergies renouvelables.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Dans un communiqué publié ce vendredi 1er juillet, la CLCV indique se mobiliser contre le « greenwashing » dans le but de « protéger les consommateurs d'allégations pouvant les induire en erreur ».

L'électricité verte l'est-elle vraiment ?

Dans sa croisade contre le « greenwashing », la CLCV condamne notamment les offres « d'électricité verte », arguant que les consommateurs pensent que cette électricité provient d'énergies renouvelables uniquement et donc sans énergie fossile ou nucléaire. Pourtant, les opérateurs de ces offres spécifiques vendent la même électricité que les autres.

Pour l'association, la seule différence réside dans l'achat de certificats « garanties d'origine » dans le but de « compenser la part non renouvelable d'électricité consommée par leurs clients ». La CLCV demande donc purement et simplement la fin de ces garanties d'origine qui « induisent les consommateurs en erreur ».

Electricité verte : comment démêler le vrai du faux

La CLCV insiste également sur le fait qu'il est « nécessaire de revenir aux fondamentaux du droit de la consommation pour fiabiliser les informations fournies aux consommateurs sur l'impact environnemental d'un produit ou service et mieux les protéger contre les pratiques commerciales trompeuses reposant sur des allégations environnementales ».

Energie : faites des économies sur votre contrat