Depuis mardi, vous pouvez utiliser jusqu’à 250 euros par an de chèques-vacances pour payer le péage lors d'un trajet sur autoroute. Jusqu'ici, le plafond était de 150 euros.

Du mieux pour payer l’autoroute en chèques vacances. Si depuis le 1er janvier 2013, ils ne peuvent plus être remis directement aux péages, il est possible de les utiliser via un badge de télépéage. Jusqu’ici le plafond était limité à 150 euros par an avec un report du montant non consommé sur trois années. Mais il vient de changer depuis le 1er juin, rapporte 60 millions de consommateurs.

En effet, Vinci autoroutes, l’un des concessionnaires du réseau hexagonal vient de le revoir à la hausse de 100 euros. Désormais, il est possible de créditer le badge télépéage Ulys Liber-t Vacances à hauteur de 250 euros. Ce badge fonctionne sur toutes les autoroutes de France, mais aussi en option sur les autoroutes espagnoles, portugaises ou encore italiennes.

L'utilisation des chèques vacances élargie ?

Actuellement, l’abonnement à ce badge est offert pendant un an puis facturé 2 euros par mois, « uniquement les mois où vous circulez sur autoroute. Les mois où vous payez votre péage exclusivement en Chèques-Vacances, l'abonnement à Ulys Liber-t Vacances est gratuit », précise Vinci.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Récemment, une proposition de loi de la majorité a été discutée au Parlement pour faire évoluer l’utilisation des chèques vacances. Patrice Anato, député LREM de Seine-Saint-Denis, souhaite notamment qu’il soit possible de les dépenser peu importe la destination. « L’utilisation de titres dématérialisés rend nécessaire une plus grande souplesse dans l’utilisation des titres de paiement. En effet, une offre limitée au seul périmètre de l’Union européenne ne correspond plus aux habitudes de vacances des Français, notamment des jeunes », expliquait-il récemment dans un entretien accordé à MoneyVox.

Chèques vacances : ce que la réforme pourrait changer pour vous