Canal+ en clair pour tout le monde, OCS gratuit pour les abonnés Orange TV, Candy Crush en illimité… Pour occuper son temps durant la période de confinement, certains acteurs du divertissement ont décidé de passer leurs offres habituellement payantes en mode gratuit.

Alors qu’Emmanuel Macron n’avait pas encore annoncé le renforcement des restrictions de circulation, Maxime Saada, président de Canal+, annonçait déjà lundi à 18H via Twitter que la chaîne cryptée serait accessible gratuitement sur les box : « Canal+ passe en clair pour tous sur toutes les box. Et pour nos abonnés, nous ouvrons l’accès à toutes nos chaînes Cinéma, Séries, Jeunesse et Documentaires. Prenez soin de vous ».

Un message globalement bien accueilli (même si certains ont raillé une opération communication), surtout par ceux qui ont peur de s’ennuyer durant cette quarantaine. Pour les non-abonnés à Canal+, ce sera l’occasion de visionner notamment trois créations originales : « ZeroZeroZero », sur le trafic international de cocaïne, « Validé », sur le monde du rap (qui débute vendredi), et la saison 5 du Bureau des légendes (début de diffusion le 6 avril). Du côté des films, on retrouve Parasite, du Coréen Bong Joon-ho, qui a été récompensé par 6 Oscars et par le César du meilleur film étranger. Et aussi Aladin en prises de vue réelles ou Les Crevettes Pailletées. Maxime Saada n’a pas précisé jusqu’à quelle date Canal+ serait ouvert à tous gratuitement. Les personnes qui sont déjà abonnées ont, elles, un accès élargi aux autres chaînes Canal : Séries, Cinéma, Sport, Family et Décalé. Pour rappel, un abonnement mensuel à Canal+ coûte 19,90 euros en temps normal.

Orange a emboîté le pas à la chaîne cryptée ce matin et propose à ses clients de la TV d’Orange, via leur décodeur, la diffusion gratuite en clair des 4 chaînes OCS et de 5 chaînes jeunesse habituellement payantes (Boomerang, Tiji, Boing, Toonami et Canal J). L’opération est valable du 17 au 31 mars. Pour rappel, OCS diffuse par exemple actuellement la saison 10 de The Walking Dead, la saison 3 de Westworld, la mini-série événement The Plot againt America ou encore le film Spider-Man : Far from home. Pour accéder à OCS, il en coûte d'habitude 11,99 euros.

Chez Free, même chose pour les programmes jeunesse. Jusqu’au 31 mars sont disponibles gratuitement sur les Freebox : Tiji, Boomerang, Boomerang +1, Canal J, Boing, Toonami, Baby TV, Pitchoun TV, TeleKidZ.

Du côté de SFR, les abonnés TV peuvent bénéficier gratuitement pendant un mois des bouquets « Plus Jeunesse » (comprenant les chaînes Disney) et « Divertissement & Découverte », facturés 10 euros en temps normal. Mais ces options ne sont activées que sur demande du client (il faut donc se rendre dans son espace client).

Dans un tout autre registre, le site de vidéos pour adultes PornHub offre à ses utilisateurs français la version Premium pendant un mois, comme il l’avait fait en Italie il y a quelques jours.

Films, concerts et opéras accessibles gratuitement

D’autres plateformes mettent à disposition des Français leur catalogue. C’est le cas par exemple du site Madelen de l’INA, qui rassemble les archives de l’audiovisuel français et qui sera accessible gratuitement pendant 3 mois à partir de demain. Le site OpenCulture, qui offre 4 200 films rares, a aussi ouvert ses portes, tout comme la Médiathèque numérique (service proposé par ArteVoD et UniversCiné, avec des milliers de programmes à la demande).

Par ailleurs, Arte Concert propose plus de 600 concerts gratuits en streaming (Iggy Pop, le Hellfest, Tina Turner…), tandis que France Télévisions, via sa chaîne Spectacles et Culture, offre de nombreux spectacles en vidéo (concerts de Metronomy ou Balthazar, théâtre, danse…)

Pour les amateurs d’opéras, l'Opéra de Paris va mettre en ligne progressivement ses productions (jusqu’en mai), et commence par Manon de Jules Massenet. Le Metropolitan Opera de New York propose également chaque jour la diffusion d’un opéra différent.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Pour terminer côté culture, vous pouvez également profiter de ce confinement pour faire plus ample connaissance avec quelque 150 000 œuvres de 14 musées parisiens, qui sont reproduites numériquement sur un site dédié.

De la lecture numérique à foison

Du côté des livres, la Bibliothèque Nationale de France propose un large choix d’œuvres sur sa bibliothèque numérique Gallica. Le site Lire en ligne donne accès à des œuvres libres de droits, sous forme numérique et/ou audio.

Par ailleurs, les medias ouvrent aussi certains de leurs contenus payants à tous les Français. Le Monde, tout comme Le Figaro et Libération, rendent accessibles gratuitement des articles sur le coronavirus normalement réservés aux abonnés. Pour les plus jeunes lecteurs, l’éditeur Playbac (Mon quotidien, L’Actu) offre 15 jours d’abonnement « aux 7-17 ans bloqués chez eux ».

Pour les podcasts, un format de plus en plus prisé des Français, notez que le site Majelan propose ses contenus en illimité pendant un mois.

Enfin, du côté des jeux, la célèbre application Candy Crush fait profiter ses amateurs de vies illimitées durant une semaine, « en espérant que cela pourra vous aider, même un tout petit peu ». L’application Figaro Jeux passe aussi en mode gratuit.