Plan du site Rechercher
MeilleurPlacement

Epargne : un « Compte Avenir » pour préparer sa retraite au menu de la loi Le Maire

  • Par
Le Maire lors de la présentation PLF2018 à l'Assemblée
Capture d'écran - Direct de l'Assemblée nationale

Jeudi matin, près de 1 000 propositions ont été remises au ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire dans le cadre du « plan entreprises » ou future loi « Pacte ». Parmi les propositions notables : la création d’un Compte Avenir remplaçant tous les produits dédiés à l'épargne retraite.

« Unifier les produits d’épargne retraite supplémentaire existants en un Compte Avenir, individuel ou collectif » : telle est la proposition n°1 du binôme composé du député Modem Jean-Noël Barrot, par ailleurs économiste, et de la présidente de la société d’investissement The Family, Alice Zagury. A la demande de Bercy, ils ont planché sur le financement des entreprises. Si Bruno Le Maire s’est vu remettre 980 propositions ce jeudi matin, l’idée d’un « Compte Avenir » figure ainsi en bonne place dans la catégorie épargne.

Les caractéristiques de ce produit seraient élaborées « sur la base » de celles des produits de retraite existants (Perp, Perco, PERE, contrat Madelin, etc.), pour reprendre la proposition telle qu’elle est détaillée dans le dossier de presse du « plan entreprises ». Ces caractéristiques propres à l’épargne retraite sont donc le « blocage en phase de constitution », la gestion pilotée ou encore la « sortie privilégiée en rente avec des possibilités de sortie partielle en capital ».

Plutôt que de créer un énième produit, l’idée d’Alice Zagury et de Jean-Noël Barrot serait donc plutôt d’en rassembler plusieurs, dans une logique de simplification. Pour l’heure, ils ont uniquement décrit les grandes lignes de ce Compte Avenir. Quelques détails ont tout de même été précisées. Selon L’Agefi, les possibilités de déblocage anticipé seraient très limitées, et les détenteurs d’assurance-vie souhaitant y transférer une partie de leurs encours pourraient le faire sans être imposés.

Lire aussi : Comment l'assurance-vie peut-elle se réinventer ?

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Décembre 2017

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox