L'accélération du recul de l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans, qui interviendra d'ici 2017 au lieu de 2018 comme prévu dans la réforme votée en 2010, a été publiée vendredi au Journal officiel (JO).

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 13 contrats comparés

La réforme de 2010 prévoyait une montée en charge progressive de quatre mois supplémentaires chaque année dans l'ensemble des régimes pour faire passer l'âge légal de 60 ans à 62 ans en 2018.

62 ans en 2017 au lieu de 2018

Dans le cadre du deuxième plan de rigueur annoncé le 7 novembre par le Premier ministre François Fillon, ce relèvement interviendra en 2017. Les paliers de montée en charge passent de quatre à cinq mois par an, précise le décret paru au JO.

L'âge d'ouverture des droits à retraite s'élèvera ainsi à 62 ans pour les salariés de la génération 1955 alors que cette mesure concernait les générations nées à partir de 1956, selon la réforme votée en 2010. De même, le recul à 67 ans de l'âge pour toucher une retraite sans décote interviendra un an plus tôt que prévu, en 2022 (lorsque la génération 1955 atteindra cet âge) au lieu de 2023. Cette modification permettra d'économiser 100 millions d'euros l'an prochain, mais l'économie cumulée s'élèvera à 4,4 milliards d'ici à 2016 et à 7,1 milliards d'ici à 2018, selon le gouvernement.