Selon une source proche du dossier, le gouvernement a déjà décidé de repousser l'âge légal de départ à la retraite, à 60 ans actuellement, mais n'a pas encore déterminé à quelle limite il le fixerait.Le relèvement des cotisations des fonctionnaires est "vraiment sur la table" selon cette même source.

Quant à savoir si l'âge légal de départ serait repoussé à 62, 63 ans ou plus, cette source a répondu que « le curseur » n'avait pas été arrêté et qu'il le serait en fonction des paramètres retenus (allongement de la durée des cotisations, recettes nouvelles ...). « Il n'y a pas de piste aboutie », a-t-on insisté.

Toutefois, cette source a affirmé que la question d'un relèvement « des cotisations des fonctionnaires » était « vraiment sur la table ».

Ce week-end, plusieurs médias (Le Monde, Le Figaro, l'Express, Les Echos), faisant écho aux affirmations de plusieurs syndicats, avaient assuré que le recul de l'âge de départ à la retraite aurait lieu progressivement à partir de janvier 2011, avançant 62 ou 63 ans. Ce que le gouvernement avait aussitôt démenti.

Ils ont également affirmé que la durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein (41 ans en 2012) allait être également allongée. L'Express a évoqué « 42 ans et un trimestre en 2030 ». Dimanche, le ministre du Travail Eric Woerth a indiqué que la réforme des retraites entrerait progressivement en oeuvre à partir du « 1er janvier 2011 ».

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Côté recettes nouvelles, ces journaux ont assuré en outre que le gouvernement cherchera entre 3 et 4 milliards d'euros, citant notamment une taxe sur les hauts revenus qui pourrait rapporter 600 millions d'euros.