Le PEL est une source inépuisable d'interrogations de la part des lecteurs de MoneyVox. Il s'agit en effet d'un placement doublement complexe. D'une part car avoir un taux de rémunération garanti sur toute la durée de vie du produit est rare... et implique des conditions à respecter. D'autre part car les règles ont changé au fil des années. Voici la question d'Olivia sur la disponibilité de l'épargne sur son PEL.

Question d'Olivia, le 19 octobre 2022

« Mon PEL prend fin en juillet 2023, je n'ai pas de projet immobilier ou de travaux à faire. Est-ce que je peux clôturer mon PEL en juillet 2023 ? »

Oui, Olivia. Rien, absolument rien, ne vous empêche de casser votre plan d'épargne logement (PEL) si vous avez besoin des économies que vous y avez accumulées. D'ailleurs, nous avons répondu à une question assez proche en février dernier. Si vous avez besoin de cet argent rapidement, vous pouvez aussi débloquer votre PEL avant juillet 2023 : cela vous privera uniquement de quelques mois d'intérêts. Retenez cette règle : vous pouvez retirer l'argent du PEL quand cela vous arrange.

Mais attention : si rien ne presse, rien ne vous oblige non plus à fermer votre PEL dès juillet 2023 ! Renseignements pris, vous avez ouvert votre PEL en juillet 2013. Sauf dépassement de plafond ou non respect de l'obligation de versement annuel, votre PEL peut vivre 15 ans, soit jusqu'en juillet 2028 si vous le souhaitez. Jusqu'en juillet 2023 vous versez régulièrement, comme vous l'avez fait jusqu'à présent. Puis, passé le cap de juillet 2023 le plan peut vivre sans versement supplémentaire et ainsi continuer à vous générer des intérêts chaque année. A un taux de 2,50% brut (pour l'heure vous êtes soumise aux cotisations sociales à 17,2% puis à l'impôt sur le revenu à compter de 2025), ce qui reste aujourd'hui très attractif pour un placement sans aucun risque.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Projet travaux ? Uniquement utile pour la prime d'Etat

Restent deux éléments à avoir en tête. Casser un PEL n'est pas anodin puisque c'est irréversible : vous ne pouvez pas retirer une partie de votre épargne... puis garder le reste sur le plan. Vous retirer tout en une seule fois, et si jamais vous voulez à nouveau ouvrir un PEL, celui-ci sera rémunéré à 1%, ou probablement un peu plus en 2023. Deuxième élément, d'importance : vous faites référence à « un projet immobilier ou de travaux ». Ce n'est pas nécessaire pour débloquer le PEL, en revanche cela est obligatoire si vous voulez décrocher la prime d'Etat, qui existait encore pour les PEL en 2013 quand vous avez ouvert le vôtre. Cette prime étant délicate à obtenir, le jeu n'en vaut toutefois pas forcément la chandelle.

Plan épargne logement : puis-je à nouveau décrocher la prime de 1 000 euros ?

Vous voulez poser une question à la rédaction ? Contactez-nous via le formulaire questions de lecteurs. Nous répondrons aux questions les plus pertinentes.