Bloqué à 1% depuis six ans, le taux des nouveaux Plans Epargne Logement (PEL) pourrait remonter. Mais pas avant début 2023.

2% pour le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ; 4,6% pour le Livret d'épargne populaire (LEP) ; 1,25% pour le compte épargne logement (CEL) : sauf (mauvaise) surprise, les livrets d'épargne réglementée devraient connaître une jolie revalorisation dès le 1er août prochain, en raison de la forte inflation.

Et le Plan Epargne Logement (PEL) dans tout ça ? Voilà près de 6 ans que le taux du PEL est bloqué à 1%. Un taux par défaut : il s'agit de la rémunération plancher prévue par la réglementation. En clair, il ne peut pas aller plus bas.

Une hausse probable...

Pourrait-il, lui aussi, remonter ? La réponse est oui, mais ce ne sera pas à cause de l'inflation. Contrairement au Livret A, la formule utilisée par la Banque de France pour définir son taux ne prend pas comme référence l'indice des prix à la consommation et un taux des marchés financiers nommé €ster, mais les taux swap à 2, 5 et 10 ans. Des références utilisées par les banques, notamment, lorsqu'une entreprise souhaite échanger un taux fixe contre un taux variable indexé, et vice versa, sur un placement ou une créance.

Or, ces taux swaps sont en forte hausse, eux aussi. Résultat : en mai, la formule du calcul du PEL a donné un taux supérieur à 1%, 1,28% précisément d'après le chiffre publié ce mardi par la Banque de France. Une première depuis 2014, qui augure d'une belle revalorisation prochaine.

...mais pas avant 2023

Avec un taux supérieur à 1%, le PEL pourrait-il retrouver de l'attractivité, au moins comme produit d'épargne ? Sa rémunération devrait en tout cas rester inférieure à celle du Livret A et surtout du LEP, d'autant que depuis 2018, les intérêts des nouveaux PEL sont fiscalisés. Il a toutefois pour lui un plafond de versement beaucoup plus élevé : 61 200 euros. En fonction de l'évolution des taux des crédits immobiliers, il faudra aussi regarder dans les mois à venir si le prêt PEL retrouve un intérêt. Ce n'est pas encore le cas.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Patience, cependant, avant d'en ouvrir un : attendez que la hausse soit effective. C'est une autre caractéristique du PEL par rapport aux livrets d'épargne réglementée : son taux est « générationnel », c'est-à-dire qu'il est fixé à l'ouverture pour toute la durée de vie du produit.

La Banque de France l'a confirmé à MoneyVox : il n'y aura pas de revalorisation du taux du PEL avant le 1er janvier 2023. « (...) Le calcul du PEL a lieu une fois par an en décembre [avec une application le 1er janvier suivant, NDLR]. Il ne peut y avoir de révision intermédiaire comme pour les autres taux [de l'épargne réglementée, NDLR] », précise la communication de l'institution.

PEL : pourquoi ma banque ferme mon plan avec 6 ans d'avance