En juin prochain, Mon Livret C lancera un nouveau produit d'épargne à destination des particuliers. La fintech lyonnaise annonce un rendement proche de 5%, et espère attirer 6 000 clients d'ici fin 2022.

Les cryptomonnaies intriguent. D'après une étude réalisée par KPMG pour le compte de l'Association pour le développement des actifs numériques (Adan), 8% des Français ont déjà investi dans les cryptomonnaies, et 30% envisagent de se lancer à court terme.

Mais dans le même temps, les cryptomonnaies effraient. Selon le baromètre « Crypto Pulse », réalisé par la plateforme Bitstamp, près de 6 Français sur 10 les considèrent comme un investissement « peu fiable », souvent par manque de connaissance. Et si beaucoup d'acteurs proposent aux particuliers d'investir dans les crypto-actifs, rares sont ceux qui s'engagent à en assurer la gestion pour eux.

C'est de ce constat qu'est né Mon Livret C, une startup française créée début 2021 par Mathieu Charret et Roméo Poncet-Labouche, tous deux fraîchement diplômés de l'emlyon business school. Son objectif : proposer un produit d'épargne basé sur les crypto-actifs, et accessible au plus grand nombre, sans aucune connaissance technique.

Le plan épargne bitcoin, un placement de « bon père de famille » ?

5% de rendement cible

Mon Livret C annonce un rendement annuel net de frais proche de 5%, mais précise que ce rendement n'est absolument pas garanti. Ici, pas question de miser sur le bitcoin. Pour faire fructifier votre argent, la jeune pousse convertit les euros investis en « stablecoins », des actifs peu volatils car ils sont indexés sur le cours de monnaies traditionnelles, comme le dollar.

Grâce à la technologie blockchain, ces fonds sont ensuite investis dans des protocoles de prêt en Finance Décentralisée (DeFi), un marché indépendant des circuits bancaires, qui représenterait aujourd'hui 84 milliards de dollars. En contrepartie des prêts accordés, Mon Livret C perçoit des intérêts, grâce auxquels la fintech se rémunère et vous distribue un rendement.

Côté plus : les intérêts sont versés sur votre compte tous les jours, le ticket d'entrée est relativement accessible (1 000 euros d'investissement initial), et il n'y a aucun frais d'entrée ou de sortie. Surtout, vous pouvez retirer vos fonds n'importe quand, comme sur un livret d'épargne classique.

Bitcoin : les sites sécurisés pour trader dans notre comparatif exclusif

Prudence toutefois, car ce placement n'est pas sans danger. « L'objectif est de se rapprocher des usages du Livret A, avec davantage de performance, bien que le capital ne soit pas garanti. Un risque de perte subsiste pour l'investisseur, qui doit utiliser Mon Livret C en connaissance de cause », explique le président, Roméo Poncet-Labouche, dans les colonnes des Echos.

Mon Livret C est enregistré en tant que Prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) depuis le 14 avril. La fintech espère convaincre 6 000 clients d'ici fin 2022, et gérer 12 millions d'euros d'actifs. Le service est pour l'instant en phase de test avec 500 épargnants inscrits sur liste d'attente. Son lancement officiel devrait avoir lieu en juin prochain.

Bitcoin : où en acheter ? Conseils et comparatif des plateformes