De janvier à fin mars 2021, les Français ont épargné 42 milliards d’euros supplémentaires, soit 5 milliards de plus que le trimestre précédent. Cette période a été marquée par la mise en place du couvre-feu à 18h.

On l’avait presque oublié… le couvre-feu. Celui-ci a collectivement marqué les comptes en banque et épargne. Privés de sortie dès 18h à partir de janvier, les Français ont mis de côté 5,1 milliards d’euros de plus de janvier à fin mars que le trimestre précédent, selon les statistiques diffusées ce 18 août par la Banque de France. Dans le détail, durant le premier trimestre 2021, ils ont épargné 42 milliards d’euros, contre 36,9 milliards d’euros au 4ème trimestre de 2020. Cela reste toutefois bien loin des 80,8 milliards d’euros amassés entre avril et juin 2020, soit durant le tout premier confinement.

Elément marquant souligné par les statisticiens de la Banque de France : les Français se remettent à laisser des « montants élevés en numéraire, sur les dépôts à vue [c’est-à-dire les comptes courants, ndlr] et sur les livrets d'épargne réglementée (26,9 milliards d’euros après 25,5 milliards au T4), tandis que ceux placés sur les autres livrets sont plus faibles (6 milliards contre 8,6 milliards au T4) ». Pour le 2ème trimestre 2021, ils s’attendent à ce que les versements sur les comptes courants progressent encore.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

A la fin mars 2021, les compte courants, Livret A, LDDS et autres livrets fiscalisés abritaient 1 850 milliards d’euros, soit un tiers de l’épargne financière des ménages*, juste derrière l’assurance vie et ses 2 115 milliards d’euros d’encours. S’agissant justement de l’assurance vie, celle-ci a perdu de l’épargne début 2021, précisément 17 milliards d’euros entre fin décembre 2020 et fin mars 2021. Cette perte émane du désengagement sur les fonds euros (-40 milliards d’euros d’encours en 3 mois, contre +23 milliards pour les unités de compte). Soulignons toutefois que 80% de l’épargne investie en assurance vie reste, à fin mars, placée sur des fonds en euros.

*précisément des particuliers, entrepreneurs individuels et des institutions sans but lucratif au service des ménages