Un peu plus d’un mois après la mise en garde de l’AMF concernant une société proposant des investissements en « terres rares », des minerais utilisés pour certaines technologies de pointe, c’est au tour de la répression des fraudes de communiquer sur les abus des sociétés proposant ce placement atypique.

Alertant régulièrement les particuliers sur les risques des placements « atypiques », comme les timbres, œuvres d’art, manuscrits, métaux précieux ou encore le vin, l’Autorité des marchés financiers a pointé une entreprise en particulier le 23 septembre dernier. L’AMF a ainsi mis en garde le public contre les offres de la société Global Metal Broker. Celle-ci propose « d’investir dans les terres rares et les métaux précieux, en affirmant qu’il s’agit d’un investissement à forte rentabilité ». L’AMF a déconseillé aux particuliers de mordre à l’hameçon eu égard au « caractère déséquilibré des communications et de l’absence de mention des risques ».

« Pratique commerciale trompeuse »

Vendredi dernier, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) s’est penchée sur les « placements à risques proposés sur internet », faisant état d’une « augmentation des plaintes reçues ». En ligne de mire : le Forex, les options binaires et les placements « atypiques ». Dans son actualité, le gendarme de la consommation s’est particulièrement attardé sur un investissement méconnu : les « terres rares », des minerais « présentés comme des ressources stratégiques », car utilisés pour des composants de téléphones et ordinateurs portables, le système de guidage des missiles ou encore pour l’IRM dans le domaine médical.

La répression des fraudes s’est intéressée aux sociétés proposant ce placement à « grande volatilité » en 2014. Trois « opérateurs », dont l’identité n’a pas été communiquée, ont été contrôlés par la DGCCRF. Bilan : « Les taux de rendement affichés sur les sites internet de ces sociétés relevaient d’un caractère mensonger, susceptible d’être qualifié de pratique commerciale trompeuse. » Suite à des « avertissements » de la répression des fraudes, ces opérateurs « ont procédé à des réajustements dans leur communication ».

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

La DGCCRF affirme « maintenir » sa vigilance envers les « opérateurs peu scrupuleux » qui proposent des placements « très risqués » sur le web.