A l’occasion d’un point presse avec son homologue italien, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Harlem Désir a évoqué la création d’un équivalent européen du Livret de développement durable (LDD), destiné à financer de grands projets continentaux dans les secteurs de l’innovation et de la croissance verte, notamment.

Le 1er juillet, l’Italie va prendre la présidence tournante de l’Union européenne, occupée actuellement par la Grèce. A cette occasion, Harlem Désir, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes du gouvernement Valls, a reçu jeudi 19 juin son homologue transalpin Sandro Gozi. Les deux hommes ont tenu une conférence de presse commune, au cours de laquelle ils ont plaidé pour une interprétation plus souple et moins axée sur la stabilité des traités européens, de manière à faciliter la relance de la croissance. « (…) Nous ne demandons pas un changement des règles mais un changement de priorités » a ainsi déclaré Harlem Désir.

Dans le même ordre d’idée, les deux secrétaires d’Etat ont appelé de leurs vœux le financement de « grand projets communs ». Pour cela, l’ancien patron du PS a évoqué la création d’un « plan d’épargne européen, (…) du type livret de développement durable ». « L’épargne est abondante en Union européenne, où le taux d’épargne de l’ordre de 12% (…) » a rappelé Harlem Désir.

Un tel placement permettrait aux épargnants européens de mobiliser une partie de cette épargne sur des projets européens dans les domaines de l’économie numérique, de la croissance verte et l’innovation.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Le LDD sans équivalent dans les autres pays européens

Le Livret de développement durable (LDD), ex CODEVI, est un livret d’épargne réglementé et défiscalisé, réservé aux contribuables, dont le plafond est fixé à 12.000 euros depuis le 1er octobre 2012. Sa rémunération nette est calée sur celle du Livret A (1,25% actuellement). Ses dépôts sont actuellement destinés, en priorité, aux financements des PME et des travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments anciens.

Lire sur cBanque : Le Livret de Développement Durable

Un tel produit, s’il devait reprendre les caractéristiques du LDD, serait une première dans la plupart des pays de l’Union. La Grande Bretagne (comptes d’épargne individuels, ou ISA) et la Belgique (franchise d’impôts sur les livrets d’épargne) disposent certes de dispositifs de défiscalisation de l’épargne populaire mais ils sont beaucoup plus limités que ce qui se fait en France, avec, outre le LDD, le Livret A, le Livret d’Epargne Populaire (LEP) et le Livret Jeune.