« Nous veillerons au grain » quant à la répercussion de la baisse des tarifs d'électricité d'EDF par les fournisseurs, annoncée ces derniers jours en pleine flambée des prix de l'énergie, a affirmé vendredi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

« Nous nous assurerons que les fournisseurs répercutent bien l'intégralité de la baisse des prix sur le consommateur final » s'est engagé le ministre, interrogé sur Public Sénat. Bruno Le Maire a ajouté qu'il veillerait « personnellement à ce que la répercussion de la baisse des prix soit intégrale » pour qu'« au passage les fournisseurs ne s'en mettent pas plein les poches ».

En pleine flambée des cours de l'énergie, le gouvernement a annoncé mi-janvier qu'il allait contraindre EDF à vendre davantage d'électricité à bas prix à ses concurrents afin de protéger le pouvoir d'achat des Français. EDF va ainsi vendre à un prix réduit jusqu'à 40% de sa production électrique en 2022, au lieu de vendre aux prix forts du marché, et perdre environ 8 milliards sur son excédent brut d'exploitation 2022, selon le groupe.

Electricité et gaz : faut-il modifier son contrat avant 2023 ?

La Commission de régulation de l'énergie (CRE), chargée de surveiller la vente d'électricité à bas prix par EDF à ses concurrents, a affirmé qu'elle dénoncerait toute « rente indue » des fournisseurs. A trois mois de l'élection présidentielle, la question de l'inflation des prix énergétique est explosive pour le gouvernement.

Energie : Economisez sur votre contrat