Ce nouveau plan fait suite à un vaste repositionnement stratégique amorcé en 2016, qui a vu le groupe se réorienter vers les risques « assurantiels » - comme les dommages, la santé ou la prévoyance - tout en réduisant son exposition aux risques financiers via l'assurance vie, une activité plus difficile dans le contexte actuel de taux très bas voire négatifs.

Le groupe d'assurance Axa a présenté mardi son nouveau plan stratégique pour la période 2020-2023, qui prévoit entre autres de mettre les bouchées doubles sur les segments de la santé et de la prévoyance, ainsi qu'un plan d'économies de 500 millions d'euros. « Nous avançons vers 2023 avec cinq actions stratégiques : nous développer en santé et prévoyance, simplifier l'expérience client et accélérer nos efforts de productivité, renforcer les performances de souscription, maintenir notre leadership sur les enjeux climatiques et accroître les flux de trésorerie dans l'ensemble du groupe », a résumé Thomas Buberl, le directeur général du groupe, cité dans un communiqué.

Ce nouveau plan fait suite à un vaste repositionnement stratégique amorcé en 2016, qui a vu le groupe se réorienter vers les risques « assurantiels » - comme les dommages, la santé ou la prévoyance - tout en réduisant son exposition aux risques financiers via l'assurance vie, une activité plus difficile dans le contexte actuel de taux très bas voire négatifs.

Pour ce faire, il a notamment racheté en 2018 l'assureur bermudien XL, spécialisé dans le dommage des grandes entreprises et la réassurance, et a profondément remanié cette nouvelle filiale depuis. Dans le cadre de sa nouvelle feuille de route, le groupe entend poursuivre la même trajectoire et l'amplifier.

En santé et en prévoyance plus précisément, l'assureur prévoit de se développer dans toutes ses zones géographiques et table sur une croissance du chiffre d'affaires en santé de plus de 5% en moyenne sur la période 2020-2023.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Du côté de l'assurance dommage, il veut « renforcer les performances de souscription, notamment chez Axa XL », pour atteindre un ratio combiné en dommages à 93%. Le ratio combiné est un indicateur clé en assurance : plus il descend sous la barre de 100%, plus l'activité est rentable.

Axa entend aussi « simplifier l'expérience client » et accélérer ses « efforts de productivité », particulièrement en Europe et en France, ce qui va se traduire par un plan d'économies de 500 millions d'euros sur la période. Le groupe avait réalisé en 2019 un bénéfice net de 3,86 milliards d'euros.

« Notre stratégie se traduira par une croissance soutenue de nos résultats, tirés par toutes nos zones géographiques, et par une progression du dividende, portée par une génération accrue de trésorerie, un bilan solide et une gestion rigoureuse du capital », a promis M. Buberl.