Lecture en cours
Dossier : Pourquoi un tel désamour entre les Français et leurs banquiers ?
Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget
Eko Globe Trotter

Pourquoi un tel désamour entre les Français et leurs banquiers ?

Dans ce dossier : 8 articles publiés entre le vendredi 20 et le lundi 23 août 2021

Employé de bureau souffrant d'une douleur à la nuque
© Romario Ien - stock.adobe.com
Le banquier, partenaire de vos projets ? Malgré les efforts publicitaires des banques, le message a du mal à passer. Notre sondage exclusif, réalisé en partenariat avec l’institut YouGov, confirme l’existence de tensions dans la relation des Français avec leur banquier : 21% seulement la vivent de manière apaisée.

Où ces tensions, qui s’expriment parfois violemment, trouvent-elles leur origine ? C'est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce dossier. Nous sommes remontés aux sources historiques de ce désamour, depuis les années 1960 lorsque l’Etat décide de pousser, à marche forcée, les Français à s’équiper en comptes bancaires, jusqu'au années 1980 lorsque les grandes banques françaises prennent un tournant commercial et mettent en place une forme de solidarité inversée - dure avec les pauvres, douce avec les riches - qui restent aujourd'hui le modèle dominant.

Une évolution qui a brouillé l'image du chargé de clientèle, pris en étau entre devoir de conseil et objectifs de ventes. Et qui a contribué à dégrader son image publique, de manière souvent injuste : il est en effet loin d'être aussi privilégié qu'on le pense parfois.

Sommaire

Eko Globe Trotter